Opération contre le crime organisé au Costa Rica

Les policiers mécontents de leurs horaires


Libé
Lundi 1 Mai 2023

Opération contre le crime organisé au Costa Rica

Les policiers du Costa Rica ont manifesté jeudi contre la réduction de leur temps libre au premier jour d'une opération spéciale de six mois contre le crime organisé qui verra une modification de leurs horaires.

De petits groupes de policiers hors service ont bloqué des rues dans plusieurs villes du pays, dont la capitale San José et plusieurs dizaines ont manifesté devant la résidence du président Rodrigo Chaves.

Ce dernier a annoncé mercredi un projet prévoyant la création de 700 nouveaux postes de policiers et la mobilisation de 9.500 des 12.000 policiers du pays pour les six mois de cette opération.

Les policiers, qui avaient l'habitude d'avoir six jours de repos pour six jours de travail, devront dorénavant travailler six jours pour quatre jours de repos.

"Nous nous battons pour nos droits", a déclaré sous couvert de l'anonymat à la chaîne locale Teletica un agent qui manifestait devant la résidence du président. "C'est un travail très stressant."

Le ministre de la Sécurité publique, Jorge Torres, a déclaré aux manifestants que le pays "a besoin" d'eux pour cette opération, dans une vidéo diffusée aux médias.

L'ancienne présidente Laura Chinchilla (2010-2014) a jugé la situation "insolite" sur Twitter. "Une proposition que prétendant chasser les criminels se termine avec des rues bloquées par des policiers en colère", a-t-elle tweeté, "la sécurité des citoyens est une chose sérieuse".

Le Costa Rica a enregistré en 2022 un nombre record d'homicides (656), portant le taux de morts violentes pour 100.000 habitants à 12,6 contre 11,4 en 2021, selon l'Organisme d'investigation judiciaire (OIJ). Ces morts violentes étaient liées dans 63% des cas au crime organisé.

Depuis le début de l'année en cours, 261 homicides ont été enregistrés, selon l'OIJ.

Durant les premières 24 heures de l'opération, au moins 100 personnes ont été arrêtées dans le pays, selon le gouvernement.

Sept d'entre elles étaient en fuite et faisaient l'objet de mandats d'arrêt, et 87 autres sont soupçonnées de crimes contre les personnes et les biens ou d'implication dans le trafic d'armes ou de drogue, a précisé le ministère de la Sécurité publique.

"Cette opération se poursuivra pour une durée indéterminée 24 heures par jour", a déclaré à la presse le directeur général adjoint de la Force publique, Raul Rivera.

Quatorze étrangers en situation irrégulière ont également été arrêtés au premier jour de l'opération et seront renvoyés dans leurs pays respectifs. Sept armes à feu, des munitions, des armes blanches et de petites quantités de drogues diverses ont également été saisies.



Lu 144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Flux RSS
p