Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle attaque en Irak contre des troupes américaines


Libé
Lundi 23 Octobre 2023

Une nouvelle attaque au drone a visé samedi une base irakienne abritant des troupes américaines, ont indiqué des sources de sécurité en Irak, ce que le Pentagone a dit ne pas être en mesure de confirmer.

Il s'agit de la cinquième attaque en quatre jours à viser les troupes américaines et étrangères en Irak, où les factions armées proches de l'Iran menacent les intérêts américains en raison du soutien de Washington à Israël, cible d'une attaque meurtrière d'une ampleur sans précédent menée le 7 octobre par le mouvement islamiste Hamas.

L'attaque survenue samedi n'a pas fait de victimes et a été revendiquée par un groupe baptisé "Résistance islamique en Irak" sur des chaînes Telegram affiliées aux factions chiites fidèles à l'Iran.

Un "drone est tombé à l'intérieur de la base" d’Aïn al-Assad, dans l'ouest de l'Irak, où sont déployées des troupes américaines et de la coalition internationale antijihadistes, a indiqué à l'AFP une source militaire irakienne qui a requis l'anonymat. L'engin n'a occasionné "aucun dégât".

Un second responsable sécuritaire local a évoqué "deux drones": "Le premier a été intercepté et le second est tombé à cause d'un problème technique".

Le Pentagone a toutefois indiqué ne pas avoir connaissance d'un événement de ce type.

"Nous n'avons vu aucun compte-rendu opérationnel qui confirme" qu'une attaque a eu lieu samedi, a fait savoir un responsable du ministère de la Défense américaine sous couvert d'anonymat.

La base d'Aïn al-Assad, celle d’al-Harir, dans le nord de l'Irak, et un camp militaire proche de l'aéroport de Bagdad ont été visés par cinq attaques depuis mercredi. Ces bases accueillent des soldats américains et de la coalition.

Quelque 2.500 militaires américains et un millier de soldats d'autres pays membres de la coalition sont aujourd'hui stationnés sur des bases tenues par les forces irakiennes.

Ces derniers jours, les factions fidèles à l'Iran, qui soutient le Hamas et ne reconnaît pas l'Etat d'Israël, ont multiplié les menaces contre les Etats-Unis. L'une d'elles, les Brigades du Hezbollah, a exigé des Américains qu'ils "quittent" l'Irak, "sans quoi ils goûteront aux feux de l'enfer".



Lu 855 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30





Flux RSS
p