Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveau tour de vis en Europe, 40 millions de cas dans le monde




Couvre-feu en Belgique, masque obligatoire dans les lieux fermés en Suisse, nouveau tour de vis en Italie: les restrictions se sont durcies lundi en Europe pour tenter de freiner une puissante deuxième vague de la pandémie de Covid-19 qui a déjà fait 250.000 morts sur le Vieux Continent et contaminé 40 millions de personnes dans le monde. Pour amortir l'impact économique colossal de cette crise, l'Europe compte sur son plan de relance de 750 milliards d'euros, dont le succès est jugé "crucial" par la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde. De son côté, la Chine, où le virus était apparu en décembre, annonce que sa croissance a repris de la vigueur avec + 4,9% au troisième trimestre. Plus de 40 millions de cas ont été officiellement recensés dans le monde, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 07H15 GMT. Ce sont plus de 2,5 millions de cas qui ont été déclarés ces sept derniers jours, le bilan le plus élevé sur une semaine depuis le début de la pandémie. Avec plus de 8.000 morts recensés en sept jours, l'Europe connaît aussi son plus lourd bilan sur une semaine depuis la mi-mai. En Belgique, cafés et restaurants sont désormais fermés pour quatre semaines et un couvre-feu est entré lundi en vigueur pour endiguer la "montée en flèche" de l'épidémie. Jusqu'à présent, la fermeture des cafés ne concernait que la région de Bruxelles, et seulement jusqu'à début novembre. En outre, les restaurants n'étaient pas concernés. Vendredi, le pays de 11,5 millions d'habitants recensait près de 192.000 cas et 10.327 décès, ce qui en fait l'un des plus endeuillés d'Europe en proportion de sa population. En Italie, le Premier ministre Giuseppe Conte a annoncé dimanche de nouvelles restrictions pour les bars et restaurants, l'interdiction des fêtes et foires locales, très nombreuses dans le pays, et des sports collectifs amateurs (foot, basket, etc), ainsi que l'extension du télétravail. Les restaurants doivent désormais afficher leur capacité d'accueil maximale, fermer leurs portes au plus tard à minuit et accueillir au maximum six personnes par tablée. Les bars fermeront à 18H00 s'ils ne sont pas en mesure de servir leurs clients à table. Les fonctionnaires seront à 75% en télétravail et le gouvernement conseille fortement aux entreprises privées de faire de même. "Nous ne pouvons pas perdre de temps. Nous devons mettre en œuvre des mesures pour éviter un nouveau confinement généralisé qui pourrait mettre gravement en péril l'économie", a expliqué M. Conte. L'Italie, qui jusque fin septembre avait fait figure d'exception vertueuse, affronte désormais une hausse inquiétante des contagions: elle a pour la première fois dépassé les 10.000 nouveaux cas quotidiens vendredi. En Suisse, relativement épargnée par la première vague du printemps mais elle aussi confrontée à une hausse exponentielle des cas, le masque devient obligatoire dans les lieux publics fermés, gares, aéroports, arrêts de bus et de tram. Les rassemblements sont limités et le télétravail recommandé. Avec 1.822 morts pour 8,6 millions d'habitants, la Suisse est le pays d'Europe où la maladie a progressé le plus vite la semaine passée (+146%). En République tchèque, qui a le plus fort taux de contaminations et de décès pour 100.000 habitants en Europe, le gouvernement a demandé à l'armée de construire un hôpital de campagne de 500 lits à l'extérieur de Prague. A Varsovie, le grand stade national va se transformer partiellement en hôpital provisoire pour des malades du Covid-19. Construit pour l'Euro-2012 de football, ce stade de près de 60.000 places utilisera ses nombreuses salles de conférence et polyvalentes situées sous ses gradins. Ailleurs dans le monde, l'heure est à l'allègement des restrictions dans plusieurs pays. L'Arabie Saoudite a ouvert dimanche aux fidèles le site le plus sacré de l'islam pour la première fois en sept mois, et a augmenté à 15.000 par jour le nombre de pèlerins autorisés pour la "omra" dans la ville sainte de La Mecque. Les EtatsUnis restent le pays le plus endeuillé (219.674 morts, soit près d'un décès sur cinq dans le monde). Suivent l'Inde et le Brésil avec respectivement 114.610 morts et 153.905 décès.

Libé
Lundi 19 Octobre 2020

Lu 332 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2020 - 17:05 L'Inde produira une partie du vaccin russe