Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Migrants

Une soixantaine de migrants ont été secourus dans la nuit de lundi à mardi en mer Noire, au large de la côte roumaine, alors que leur bateau était en détresse, a annoncé la police des frontières.
L'embarcation en provenance de Turquie, observée à 35 km du littoral roumain dans une mer houleuse, a été remorquée jusqu'au port de Constanta (est) par un navire des garde-côtes.
"Parmi les migrants il y a des enfants mais le comptage est toujours en cours", a déclaré à l'AFP la porte-parole des garde-côtes, Ionela Pasat, selon qui la nationalité des clandestins n'a pas encore été déterminée.
Les migrants doivent subir un contrôle médical avant d'être confiés aux autorités chargées de l'immigration, a-t-elle précisé.
Il s'agit du premier bateau transportant des migrants intercepté par les autorités roumaines depuis cet été lorsque les passages via la mer Noire en provenance de Turquie s'étaient accélérés entre la mi-août et la mi-septembre.

Justice

La justice française a accepté la remise temporaire de Salah Abdeslam, seul survivant des auteurs des attentats du 13 novembre à Paris, pour son procès en Belgique, rapportent les médias, citant une source proche du dossier.
Salah Abdeslam doit être jugé en décembre à Bruxelles dans une autre affaire.
La décision de la justice française permet l'exécution du mandat d’arrêt européen émis le 19 octobre par le tribunal de Bruxelles, qui demandait la remise de Salah Abdeslam en vue de sa première comparution publique depuis les attentats de Saint-Denis et Paris en 2015, qui ont fait 130 morts.
Le procès, qui doit se tenir du 18 au 22 décembre en Belgique, porte sur la fusillade avec des policiers survenue le 15 mars 2016 à Bruxelles, dans une planque qui abritait Salah Abdeslam, trois jours avant son arrestation au terme de quatre mois de cavale.

Mercredi 29 Novembre 2017

Lu 1103 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.