Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Algérie

La France est "attentive" à ce que "l'esprit de responsabilité et de dignité qui prévaut en Algérie depuis le début des manifestations puisse continuer à s'exprimer librement", a déclaré mercredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.
Dans un entretien mis en ligne sur le site web du magazine Le Point, le chef de la diplomatie française ajoute que "la solution, c'est le dialogue démocratique. Dans ces moments historiques, nous continuerons d'être attentifs à l'Algérie et aux aspirations des Algériens, dans le respect et l'amitié qui président à nos relations".
"Le seul souhait de la France, c'est que les Algériens puissent trouver ensemble les chemins d'une transition démocratique", poursuit-il. "C'est ce que nous souhaitons pour l'Algérie et c'est ce que nous espérons, compte tenu des liens profonds qui nous rattachent à ce pays. Nous sommes confiants dans l'esprit de responsabilité et de dignité qui prévaut depuis le début des manifestations et qui suscite l'admiration".

Libye

L'émissaire de l'ONU en Libye a tenté mardi lors d'entretiens à Tripoli avec les responsables du Gouvernement d'union nationale (GNA) de relancer le processus politique, dans l'impasse depuis le début de l'offensive début avril du maréchal Haftar sur la capitale libyenne.
Ghassan Salamé s'est entretenu séparément avec le chef du GNA, Fayez al-Sarraj puis avec le vice-Premier ministre Ahmed Meitig, a indiqué la mission de l'ONU en Libye (Manul) sur son compte Twitter.
Ses discussions ont porté notamment sur les "moyens de reprendre le dialogue politique", a indiqué la mission de l'ONU sans donner d'autres détails.
Après plus de deux mois d'offensive sur la capitale, les troupes du maréchal Khalifa Haftar sont toujours bloquées aux portes de Tripoli et les positions sont figées.

Inde

Au moins 31 enfants ont succombé au cours des dix derniers jours à des encéphalites aiguës dans le nord de l'Inde, qui pourraient être dues selon les scientifiques à une toxine se trouvant dans les litchis.
Les décès ont été signalés dans le district de Muzaffarpur dans l'Etat du Bihar (nord), réputé pour ses vergers de litchis, ont indiqué mercredi des responsables sanitaires. Des cas similaires surviennent chaque année dans cette zone entre mai et juillet, période de récolte des litchis.
Vingt-quatre enfants sont morts à l'hôpital universitaire public Sri Krishna et sept autres dans un hôpital privé d'inflammations aiguës du cerveau, a indiqué à l'AFP un responsable médical, Ashok Kumar Singh.
La plupart des enfants étaient en état d'hypoglycémie, a-t-il indiqué.

Jeudi 13 Juin 2019

Lu 452 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com