Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



Bruxelles

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes contre l'humanité, bénéficie d'une liberté conditionnelle en Belgique, a annoncé la CPI mardi soir.
"M. Gbagbo est désormais en liberté conditionnelle en Belgique", a indiqué une porte-parole de la CPI, en attendant un éventuel appel contre son acquittement prononcé le 15 janvier.
Bruxelles avait annoncé samedi avoir accepté d'accueillir M. Gbagbo, 73 ans, acquitté de crimes contre l'humanité commis en 2010 et 2011 au cours des violences post-électorales en Côte d'Ivoire et libéré vendredi sous conditions.
Depuis lors, M. Gbagbo et son co-inculpé Charles Blé Goudé, l'ex-chef du mouvement des Jeunes Patriotes dont la CPI a également décidé la libération, résidaient dans un lieu tenu secret.

Cameroun

Des tirs ont été entendus mercredi matin à Buea, capitale de la région camerounaise du Sud-Ouest, théâtre avec celle du Nord-Ouest d'un violent conflit armé entre des séparatistes anglophones et les forces de sécurité camerounaies, selon des témoins.
"Il y a eu beaucoup de tirs ce matin, depuis 5h00 (04h00 GMT). Je peux voir une grosse fumée noire de ma fenêtre", a déclaré à l'AFP un habitant de Buea.
L'information a été confirmée par un autre habitant, joint par téléphone depuis Yaoundé.
"Une cinquantaine d'+Amba Boys+ (séparatistes anglophones armés) sont arrivés ce matin dans mon quartier, ils ont tiré en l'air" pendant plus de deux heures "et ont brûlé trois voitures, les militaires sont arrivés ensuite et ont fait fuir les +Amba Boys+", a indiqué la première source, habitant du quartier Bonduma de Buea.
D'autres tirs ont eu lieu au quartier Muea, ont indiqué les deux témoins.
Buea est la capitale du Sud-Ouest camerounais et celle de l'Etat que les séparatistes anglophones veulent créer, l'Ambazonie.

Jeudi 7 Février 2019

Lu 144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS