Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Turquie

Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu, alors que les purges lancées après une tentative de coup d'Etat en 2016 se poursuivent à plein régime.
Le parquet antiterroriste d'Istanbul a émis des mandats d'arrêt contre 219 officiers et sous-officiers d'active, dont quatre colonels et cinq lieutenants-colonels, a détaillé Anadolu. Ces militaires sont soupçonnés par les autorités d'être liés au mouvement du prédicateur Fethullah Gülen, bête noire du président Recep Tayyip Erdogan qui l'accuse d'être derrière la tentative de putsch du 15 juillet 2016.
Par ailleurs, dans le cadre d'une autre enquête, des mandats d'arrêt ont été émis vendredi contre 48 personnes, pour la plupart employées dans l'industrie de l'armement, elles aussi soupçonnées d'être liées à M. Gülen, a indiqué à l'AFP le bureau du procureur général d'Ankara.
M. Gülen, qui vit en exil aux Etats-Unis depuis une vingtaine d'années, nie toute implication dans la tentative de putsch.

Palestine

Les forces israéliennes ont appréhendé, dans la nuit de jeudi à vendredi, 40 Palestiniens en Cisjordanie occupée, dans le cadre de la traque des auteurs d'une attaque ayant visé jeudi son armée, tuant deux soldats.  Sur les 40 personnes interpellées, 37 sont des "agents du Hamas" recherchés pour leur implication dans des activités terroristes et leur participation à des manifestations violentes contre des civils et les forces de sécurité israéliennes, indique l'armée israélienne vendredi, faisant savoir que cette opération a été menée conjointement par les forces de l'armée, la police et le renseignement israéliens.
Territoire palestinien occupé depuis plus de cinquante ans par l'armée israélienne, la Cisjordanie a été le théâtre jeudi d'une troisième attaque à l'arme à feu en deux mois, durant laquelle un homme a tué deux soldats et gravement blessé deux autres personnes à un arrêt de bus.
Suite à cet attentat qui fait redouter aux services de sécurité israéliens une montée des tensions, l'armée israélienne a annoncé l'envoi de renforts, tout en poursuivant ses opérations notamment à Ramallah, siège des autorités palestiniennes de Cisjordanie, où s'est produit l'attentat de jeudi.

Samedi 15 Décembre 2018

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com