Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Ukraine

L'Ukraine a limité l'accès à son territoire des hommes russes âgés de 16 à 60 ans, a annoncé vendredi le chef du service ukrainien des gardes-frontières, sur fond de flambée de tensions avec la Russie.
"Aux points d'entrée, le renforcement des mesures de contrôle est entré en vigueur. A partir d'aujourd'hui, l'entrée est limitée pour les étrangers, en premier lieu les citoyens de la Fédération de Russie âgés de 16 à 60 ans de sexe masculin", a-t-il déclaré lors d'une réunion dédiée à la sécurité diffusée à la télévision. Au cours de la même réunion, le président ukrainien Petro Porochenko a précisé que cette "limitation" s'appliquerait "sauf pour des raisons humanitaires explicitement spécifiées dans les instructions". La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a condamné les "gestes sauvages du gouvernement" ukrainien, dénonçant un état ukrainien "complètement dysfonctionnel" et laissant entendre que la Russie ne prendrait pas de mesures réciproques.

Bruxelles

Une centaine de "gilets jaunes" manifestaient vendredi matin à Bruxelles, le premier rassemblement convié dans la capitale belge dans le cadre de ce mouvement, a indiqué à l'AFP une porte-parole de la police de la capitale belge.
Cette porte-parole, Ilse Van De Keere, a précisé qu'une trentaine de personnes avaient déjà été interpellées, notamment pour "port d'arme prohibée" en convergeant vers le principal point de rassemblement.
Peu après 11H00 locales au carrefour Arts-Loi, non loin des institutions européennes et des bureaux du Premier ministre, la police avait déjà recensé "une petite centaine" de manifestants, selon elle.
Ce carrefour est un lieu fréquent de manifestations à Bruxelles en raison de sa visibilité. Il s'agit d'un point névralgique du trafic automobile. La police a d'ailleurs annoncé la fermeture de plusieurs tunnels routiers du centre. Lancé il y a deux semaines en France pour protester contre la hausse de la fiscalité sur les carburants, le mouvement des "gilets jaunes" avait essaimé en Wallonie mais pas encore en Flandre, ni dans la capitale. Il s'agit de la première manifestation conviée à Bruxelles, via les réseaux sociaux, sans meneur revendiqué.

Samedi 1 Décembre 2018

Lu 413 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com