Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Bassorah

L'aéroport de Bassorah, deuxième ville d'Irak, a été la cible de tirs de roquettes samedi après une nouvelle nuit de manifestations contre la classe politique irakienne lors de laquelle le consulat d'Iran a été incendié.
Trois roquettes Katioucha ont été tirées, apprend-on auprès des forces de l'ordre. L'identité des auteurs de l'attaque n'a pu être déterminée. Les tirs n'ont apparemment fait ni blessés ni dégâts. Le consulat des Etats-Unis est adjacent à l'aéroport de Bassorah.
Un responsable de l'aéroport irakien a déclaré qu'il n'y avait pas de perturbation des opérations et que les vols décollaient et atterrissaient normalement.
L'attaque a eu lieu peu après la levée du couvre-feu et quelques heures après la réouverture d'Oum Kasr, principal port irakien, dont des manifestants avaient un temps bloqué l'entrée et contraint à l'arrêt toutes les opérations.

Crash

Au moins 17 personnes ont péri dans l'accident d'un petit avion de passagers assurant la liaison entre l'aéroport international de Juba et la ville de Yirol au Soudan du Sud dimanche, a annoncé le ministre sud-soudanais de l'Information.
"L'avion s'est écrasé et a tué 17 personnes. Il y a trois survivants", a dit Taban Abel joint au téléphone. Deux des 22 personnes présentes à bord sont portées disparues.
L'un des survivants, un médecin italien travaillant pour une ONG, se trouve dans un état critique et est soigné à l'hôpital de Yirol, a précisé le ministre.
L'appareil dans lequel avaient pris place trois enfants s'est écrasé près d'une rivière et des corps ont été récupérés dans l'eau, ont rapporté des témoins.
En 2015, plusieurs dizaines de personnes avaient péri dans l'accident d'un avion-cargo de fabrication soviétique transportant des passagers qui s'était écrasé peu après son décollage de Juba, la capitale du Soudan du Sud.

Lundi 10 Septembre 2018

Lu 318 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés