Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Détention

La cour d'appel de Paris a confirmé mercredi le rejet d'une deuxième demande de mise en liberté de l'islamologue suisse Tariq Ramadan, en détention provisoire depuis six mois pour des accusations de viols qu'il conteste vigoureusement, a appris jeudi l'AFP de source judiciaire.
Tariq Ramadan, 55 ans, est incarcéré depuis sa mise en examen le 2 février pour le viol présumé de deux femmes, dont les accusations ont fait chuter cette figure populaire et controversée de l'islam en Europe.
Après le rejet en mai d'une première requête, sa défense avait déposé cette nouvelle demande le 19 juillet dans la foulée d'une confrontation avec sa première accusatrice, Henda Ayari, dont le témoignage sur le lieu et la date du viol présumé a été mis à mal par les investigations.

Attaque

Des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées jeudi dans une attaque contre un bus transportant des enfants dans le nord du Yémen, a annoncé la représentation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans ce pays en guerre.
"Après une attaque ce matin contre un bus transportant des enfants sur un marché de Dahyan dans le nord de Saada, un hôpital soutenu par le CICR a reçu des dizaines de morts et de blessés", a indiqué l'organisation sur Twitter, sans préciser la nature de l'attaque.
"Selon le droit humanitaire international, les civils doivent être protégés durant les conflits", a ajouté le CICR sans indiquer précisément le nombre de morts et celui de blessés.

Chute

Les marchés financiers russes chutaient jeudi après l'introduction de nouvelles sanctions américaines en lien avec l'empoisonnement à l'agent Novitchok au Royaume-Uni, portant la monnaie russe à son plus bas niveau depuis près de deux ans face au dollar.
Après un premier décrochage de la monnaie russe mercredi, le dollar a dépassé 66 roubles jeudi matin pour la première fois depuis novembre 2016 et l'euro a franchi le seuil de 77 roubles, une première depuis avril dernier.
Du côté des principaux indices boursiers à Moscou, le RTS perdait ainsi 3,20% et le Moex 1,16% vers 07H45 GMT, tirés vers le bas par la compagnie aérienne semi-publique Aeroflot (-10,59%) que l'administration Trump envisagerait d'interdire de desservir les Etats-Unis, selon les médias américains.
Les banques étaient également sanctionnées, le mastodonte semi-public Sberbank perdait 4,72% de sa valeur.

Vendredi 10 Août 2018

Lu 190 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés