Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Régularisation
    
Un Tunisien de 25 ans qui avait sauvé, il y a trois ans, deux enfants des flammes à Fosses, dans le Val-d'Oise (nord de Paris), a finalement été régularisé, rapporte mercredi la chaîne radio «RTL». Le cas de Mohamed Aymen Latrous avait été médiatisé à la suite de la régularisation d’un jeune Malien, lui aussi, auteur d’un acte héroïque qui avait permis de sauver, un petit garçon de quatre ans d’une mort certaine. La mairie, qui avait distingué le sans-papier tunisien suite à son acte courageux, avait appuyé sa demande de régularisation.
Mais ce n’est que lundi dernier que Mohamed Aymen, qui faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français depuis le 30 janvier 2018, s'est vu remettre par la préfecture du Val-d'Oise un titre d'un an, renouvelable, l'autorisant à séjourner et travailler en France. En juin, la préfecture s'était dite prête à réexaminer le dossier du jeune Tunisien après la régularisation express du jeune Malien Mamoudou Gassama, sur le territoire français depuis septembre 2017, qui avait été reçu à l'Elysée et rapidement régularisé après avoir sauvé, fin mai dernier, un enfant en escaladant la façade d'un immeuble à Paris.

Dépouilles
restituées


Les dépouilles de militaires étrangers restituées la semaine dernière par la Corée du Nord sont probablement celles d'Américains, a estimé mercredi un responsable de l'agence américaine traitant des questions des soldats disparus. La semaine dernière, Pyongyang a restitué 55 réceptacles contenant des dépouilles remontant à la Guerre de Corée (1950-1953), conformément à un accord entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un lors de leur sommet historique de juin à Singapour. Le processus d'identification devrait prendre au moins plusieurs mois, ont indiqué des experts. Mais les premières évaluations laissent penser qu'il s'agit "probablement de dépouilles américaines", a déclaré John Byrd, directeur de l'analyse scientifique au sein de la Defense POW/MIA Accounting Agency (DPAA). "Les dépouilles sont conformes à des dépouilles que nous avons déjà récupérées en Corée du Nord (...) par le passé", a déclaré M.Byrd aux journalistes sur la base aérienne américaine d'Osan, en Corée du Sud.

 

Jeudi 2 Août 2018

Lu 195 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com