Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nasser Bourita : Le Maroc s'est engagé à tout mettre en œuvre au service d’ une paix sincère au Proche-Orient

Conférence du ministre des A.E, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger au centre de réflexion américain «Brookings»



Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a mis en avant, lors d’une conférence virtuelle organisée mercredi par le centre de réflexion américain «Brookings», les réformes audacieuses initiées par le Maroc sous l’impulsion de S.M le Roi Mohammed VI pour la consécration des droits de l’Homme dans toutes leurs dimensions. «Le Maroc, sous le leadership de S.M le Roi, est un pionnier en matière de consécration des droits de l’Homme », a indiqué le ministre, rappelant que le Maroc considère le dialogue sur le volet des droits de l’Homme comme «un apport au partenariat maroco-américain qui est un partenariat de valeurs». Répondant aux questions de l’expert en politique internationale, Jeffrey Feltman, ancien haut diplomate US et ex-Secrétaire général adjoint aux affaires politiques à l’ONU, Nasser Bourita est revenu à cet effet sur les avancées du Maroc durant les deux dernières décennies pour assurer l’ancrage de la culture des droits de l’Homme dans leur globalité, notant qu’outre les droits politiques, les droits des femmes et les réformes constitutionnelles, le Royaume progresse aussi sur le front des droits socio-économiques.

«Il y a trois mois, S.M le Roi a annoncé un vaste programme pour garantir la généralisation de la protection sociale»,a-t-il rappelé, soulignant que le Maroc est en train d’élargir aussi la portée de ces droits, d’autant plus que le Royaume se distingue par un autre aspect pas toujours mis en avant, à savoir les droits des communautés. A cet égard, il a cité la coexistence pacifique et les droits dont jouit la communauté juive marocaine ou encore les droits garantis aux milliers de migrants au même titre que les citoyens marocains, y compris l’accès au vaccin anti-Covid. «A l’image des autres pays du monde, nous avons encore des défis à relever mais nous sommes convaincus des ambitions à atteindre et nous avons un atout majeur, à savoir la conviction et le leadership de S.M le Roi » pour continuer à progresser, a relevé le ministre. Sur le dossier du Sahara, Nasser Bourita a souligné l’engagement du Maroc en faveur d’une "approche orientée vers la solution" en vue de régler définitivement ce différend régional qui continue de brider le potentiel de développement du Maghreb et d’entraver les aspirations de ses peuples. "Je pense qu’aujourd’hui, nous devrions avancer vers une diplomatie orientée vers une solution à la question du Sahara, et c’est la raison pour laquelle les Etats-Unis avaient considéré déjà en 2007 le plan d’autonomie comme une solution sérieuse, crédible et réaliste à ce différend, comme cela a été confirmé par trois administrations américaines successives", a expliqué le ministre. Evoquant la Proclamation présidentielle américaine sur la marocanité du Sahara, Nasser Bourita a indiqué que le Maroc reste attaché au processus politique engagé sous les auspices de l’ONU, et perçoit cette avancée comme "une opportunité" sur la voie d’un règlement définitif.

A une question de Jeffrey Feltman sur l’engagement du Maroc, sous le leadership de S.M le Roi, en faveur de la paix et la stabilité en Libye et pour le règlement du conflit israélo-palestinien, le ministre a rappelé que le Royaume a œuvré inlassablement pour aider les Libyens à avancer sur la voie de la réconciliation et pour la paix et la stabilité, mettant en avant à cet égard l’importance des élections du 24 décembre prochain. Les défis, a-t-il dit, portent sur la transition et la légitimité, relevant que les efforts de la communauté internationale doivent appuyer la réalisation de ces deux objectifs. Au sujet de la reprise des relations entre le Maroc et Israël, Nasser Bourita a rappelé la spécificité des relations qui ont toujours uni les juifs marocains et les Rois du Maroc, ainsi que la réputation dont jouit le Royaume en tant que modèle de tolérance et de coexistence pacifique entre différentes communautés tout comme sa crédibilité aussi bien auprès des Palestiniens que des Israéliens, autant d’atouts, selon lui, que le Royaume met à profit au service de la paix au Proche-Orient. «Le Maroc joue un rôle pionnier dans le processus de paix au Proche Orient et il est engagé à tout mettre à profit au service d’une paix sincère dans la région», a indiqué le ministre.

Libé
Vendredi 26 Février 2021

Lu 546 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS