Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nasser Bourita : Le Maroc a la volonté de trouver une solution dans le cadre de l'initiative d’ autonomie


Libé
Mardi 8 Février 2022

Le Maroc a la volonté de trouver une solution au conflit artificiel autour du Sahara marocain dans le cadre de l’initiative d’autonomie et "rien que l’initiative d’autonomie sous souveraineté marocaine", a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocainsrésidant à l'étranger, Nasser Bourita, pour qui le cadre de règlement serait des "tables rondes avec la participation de la véritable partie à ce différend régional", c'est-à-dire l’Algérie. "Pour le Maroc, il y a une volonté pour trouver une solution dans le cadre de l’initiative d’autonomie marocaine et rien que l’initiative d’autonomie marocaine. Le cadre est celui des tables rondes avec la participation de la véritable partie à ce différend régional", a souligné le ministre dans un entretien accordé à la chaîne de télévision française d'information internationale en continu France24 et la radio RFI, en marge de sa participation à AddisAbeba au 35ème Sommet ordinaire de l’Union africaine. "Le Maroc, qui est dans son territoire et est danssa légitime défense, n’a jamais cherché la confrontation. Le Maroc est pour une solution dans le cadre des Nations Unies, dansle cadre de l’autonomie sous souveraineté marocaine", a réitéré M. Bourita, soulignant l’adhésion du Royaume aux résolutions de l’ONU. "Ce sont eux qui ont rejeté les résolutions du Conseil de sécurité, ce n’est pas le Maroc. Et ce n’est pas le Maroc qui a sorti un communiqué en octobre pour dire je rejette la résolution adoptée par le Conseil de sécurité. C’est ce pays-là (l’Algérie NDLR), qui a officiellement rejeté la volonté de la communauté internationale", a-t-il dit. Le ministre a affirmé qu’"il ne faut pas mettre l’Algérie et le Maroc sur un pied d’égalité". "Le Maroc est aligné surla résolution du Conseil de sécurité, alors que l’Algérie ne veut pas de cette résolution. Le Maroc est à l’aise. L’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara a un mandat, a un cadre d’action, lui-même dit qu’il travaille pour les tables rondes. Si l’Algérie ne veut pas c’est son problème". Au sujet de la relation avec l’Algérie et la décision de ce pays de rompre unilatéralement les relations diplomatiques avec le Maroc, M. Bourita a estimé que "l’avantage de cette escalade algérienne, lorsqu’on est un acteur de ce problème, c’est que l’Algérie, aujourd’hui, a démontré qu’elle est la véritable partie à ce problème". Interrogé sur l’hypothèse d’une confrontation militaire avec l’Algérie, le ministre a répondu que "le Maroc n’est pas dans l’escalade. Le Maroc n’insulte pas l’avenir. Et le Maroc pense que l’on ne change jamais la géographie", réitérant la démarche Royale qui est "de ne pas aller dans l’escalade et de se concentrer sur ce qui nous unit, pas sur ce qui nous désunit".


Lu 900 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p