Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mounir Lyoumri: Le Maroc accorde un intérêt particulier à la situation sécuritaire au Sahel


Libé
Dimanche 23 Juillet 2023

Le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a toujours prêté une attention particulière à la situation sécuritaire des pays du Sahel, a affirmé, jeudi à Dakar, le président de l'Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC), Mounir Lymouri.

Dans une allocution à l’ouverture des travaux du colloque international de solidarité avec les communes et les maires impactés par la crise sécuritaire au Burkina Faso, au Mali et au Niger, dont le Maroc est l'invité d'honneur, M. Lymouri a souligné que le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a toujours prêté une attention particulière à la situation sécuritaire dans les pays du Sahel.

"Face à l'urgence et à la nécessité d'agir, SM le Roi a initié une série d'actions concrètes pour soutenir ces pays frères, qui font face à des défis sécuritaires majeurs", a-t-il dit, ajoutant que le Maroc qui a déployé des efforts diplomatiques considérables en travaillant avec la communauté internationale pour promouvoir la stabilité et la sécurité dans la région, a encouragé le dialogue entre les différentes parties prenantes et a plaidé pour des solutions pacifiques et durables aux conflits qui secouent ces pays.

M. Lymouri, également président du Conseil communal de Tanger, a noté que le Maroc a intensifié ses efforts humanitaires en fournissant une aide concrète aux populations touchées par la crise sécuritaire, précisant que des aides alimentaires, des médicaments, du matériel médical et d'autres fournitures essentielles ont été acheminés vers les régions les plus touchées.

Par ailleurs, il a indiqué que SM le Roi a lancé plusieurs initiatives visant à renforcer les capacités des pays touchés par la crise sécuritaire, et à favoriser l'échange d'expériences, le partage des bonnes pratiques et la coordination des actions pour faire face aux défis communs.

Le Royaume a également encouragé la coopération régionale en établissant des alliances et des partenariats avec d'autres pays et organisations de la région, a-t-il poursuivi, soulignant que cette approche a pour objectif de renforcer les synergies et de travailler ensemble pour trouver des solutions durables aux défis sécuritaires.

"Ces actions concrètes entreprises par SM le Roi témoignent de l'engagement profond du Maroc envers la solidarité agissante et la construction d'un avenir meilleur pour les pays affectés par la crise sécuritaire", a noté M. Lymouri.

Par ailleurs, il a relevé que la solidarité agissante en matière de sécurité occupe dans le partenariat Sud-Sud du Royaume du Maroc une place centrale, faisant savoir que le Maroc a toujours accordé une importance primordiale à la coopération régionale et à la solidarité entre les pays du Sud.

A cet égard, le président du Conseil communal de Tanger a expliqué que dans le cadre du partenariat Sud-Sud, le Maroc s'est engagé à renforcer les liens avec les pays voisins et les autres pays africains pour promouvoir la sécurité régionale, précisant, dans ce sens, que le Royaume a institué des mécanismes de coopération bilatérale et multilatérale pour contrer le terrorisme, le trafic d'êtres humains, la criminalité transnationale organisée et d'autres menaces sécuritaires.

Le Maroc, qui a développé une expertise reconnue dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation, a mis en place des programmes de formation et d'échange d'informations avec d'autres pays du Sud afin de renforcer les capacités des forces de sécurité et des services de renseignement, a-t-il détaillé, indiquant que le Royaume a aussi joué un rôle actif dans la coordination régionale et internationale pour contrer les réseaux terroristes et empêcher leur expansion.

"En plus de la coopération sécuritaire, le Maroc s'est également engagé à promouvoir le développement économique et social dans la région. Il a investi dans des projets d'infrastructures, de développement humain, d'éducation et de santé dans les pays voisins", a fait noter le président de l’AMPCC.

"Ces initiatives contribuent à la stabilité et à la sécurité en créant des opportunités pour les populations locales et en réduisant les facteurs discriminatoires qui pourraient favoriser l'extrémisme", a-t-il conclu.

La cérémonie d'ouverture de cette rencontre de deux jours, qui se tient sous le thème "Ensemble pour plus de solidarité et de compassion agissantes avec les communes du Sahel", s'est déroulée en présence notamment de la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Aissata Tall Sall, du président de l'Association des maires du Sénégal (AMS), Omar Bâ, ainsi que de maires et élus locaux du Sénégal, du Burkina Faso, du Mali et du Niger, et de représentants de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UMEOA).

Le Royaume est représenté à cette rencontre, placée sous le haut parrainage du président sénégalais, Macky Sall, par une importante délégation composée, outre de M. Lymouri, du wali-coordonnateur national de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), Mohammed Dardouri, du chargé du projet du Fonds africain d'appui à la coopération décentralisée internationale, Mostafa Ameur, de la secrétaire générale de l'AMPCC,  Souad Zaidi, de Said Ziane de la coordination nationale de l'INDH et d’Amal Zaidi, cheffe du département de la coopération technique à l'Agence marocaine de la coopération internationale (AMCI).

Le Maroc a été choisi invité d'honneur, selon les organisateurs, car il assure le leadership en Afrique dans le domaine de la diplomatie des territoires, tournée vers la solidarité interafricaine, à travers notamment le Fonds africain d'appui à la coopération décentralisée internationale, qui a mis en œuvre plusieurs projets au profit des collectivités africaines.

Ce colloque a pour objectifs la mise en place d'un fonds de solidarité inter-collectivités au profit des communes des zones fragilisées du Sahel, l'identification des voies et moyens d’atténuation des impacts de la crise multidimensionnelle dans les communes fragilisées du Sahel, le renforcement des échanges entres communes des zones fragilisées à travers la mise en place d’un réseau des communes impactées par la crise multidimensionnelle au Sahel et le renforcement des relations partenariales et de coopération entre les communes sénégalaises et les communes fragilisées des pays du Sahel.

Il vise aussi à sensibiliser et mobiliser les élus locaux de la sous-région sur la situation des communes des zones fragilisées, à mobiliser des partenaires institutionnels et différents acteurs sur le plans national et international pour des appuis directs aux maires des communes impactées par la crise et à sensibiliser l’opinion et les autres acteurs sur les rôles et responsabilités des maires et élus locaux dans la promotion de la paix, de la réconciliation, de la sécurité et du développement durable dans la sous-région.


Lu 962 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p