LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mondial des clubs : Le Real Madrid rejoint Al Hilal en finale

Jeudi 9 Février 2023

Le Real Madrid s'est qualifié pour la finale du Mondial des clubs (Maroc-2022) en battant Al-Ahly d’Egypte par 4 buts à 1 (mi-temps 1-0), mercredi soir au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat.

En quête d'une 5e couronne mondiale, le Real, qui connaît un début d’année 2023 mi-figue mi-raisin, a eu affaire à une équipe d'Al-Ahly qui rêvait d'histoire, dans la mesure où aucune équipe égyptienne ne s’est qualifiée à la finale du Mondial des clubs.
Habitué de la compétition, Al-Ahly reste sur deux médailles de bronze en 2020 et 2021 (après celle de 2006).

Les Madrilènes, eux, n'ont jamais perdu le moindre match au Mondial des clubs.
 Les hommes de Carlo Ancelotti, qui restaient sur une décevante défaite en Liga face à Majorque avant ce Mondial, étaient privés des services de plusieurs joueurs, à l’instar de Benzema, Militao, Courtois, Asensio, Hazard, Mendy ou encore Lucas Vazquez.

Le Real Madrid a démarré la rencontre tambour battant, en monopolisant le ballon et s’installant progressivement dans la surface de jeu des Egyptiens, mais sans se montrer dangereux.

Les Merengue, emmenées par leur maître à jouer, Luka Modric, ont imposé leur mainmise sur le milieu de terrain et multiplié les offensives dans le dessein de trouver la brèche dans la défense d’Al-Ahly, tantôt par les côtés, tantôt via des centres dans la profondeur.

Al-Ahly, qui s’est défait lors du premier tour d’Auckland City (3-0) avant d’éliminer les Américains de Seattle Sounders (1-0), a buté cette fois-ci sur une formation espagnole bien en place et déterminée à décrocher le billet de la finale.

Face aux différents assauts des Espagnols, l’équipe cairote tentait quelques offensives afin de soulager sa défense, à l’image d’une contre-attaque qui a permis à Mohammed Sherif de se trouver face à face avec le portier du Real, mais qui n’a pas pu cadrer son tir (19è).

Les Madrilènes n’ont pas tardé à réagir par deux fois, la première par l’entremise de Vinicius Junior et la deuxième grâce à Rodrygo, qui s’est lancé dans un numéro en solitaire, a éliminé plusieurs adversaires mais sa frappe s’est écrasée sur le montant droit du portier égyptien Mohammed El-Shenawy.

Et alors que les deux protagonistes s’apprêtaient à regagner les vestiaires, le Real Madrid a réussi à trouver la faille dans la défense égyptienne sur une erreur de Metwali Mahmoud qui a perdu le ballon sur une passe en retrait. Vinicius était à l’affût pour tromper El-Shenawy d’une superbe balle piquée (42è).

Au retour des vestiaires, les Egyptiens ont été assommés d’emblée. Servi dans la profondeur par Modric, Rodrygo bute dans un premier temps sur El-Shenawy mais le ballon revient sur Valverde. L'Uruguayen élimine le gardien égyptien avant de pousser le ballon au fond des filets (47è).

Malgré les deux buts encaissés, Al-Ahly n’a pas changé sa tactique et s’est offert quelques occasions pour réduire la marque. Ses efforts ont été récompensés à la 65è minute sur penalty : véritable poison pour la défense madrilène, Hossein El Shahat a réussi à piéger Camavinga, en retard et qui a accroché le pied de l'ailier égyptien. Le Tunisien Ali Maaloul transforme avec succès le penalty qui a offert des lueurs d’espoir aux Egyptiens de revenir dans la partie.

Quatre minutes plus tard, le virevoltant El-Shahat réussit à distiller une passe lumineuse en retrait vers Afsha, seul au point de penalty. Mais le milieu égyptien rate sa reprise, qui file au-dessus des buts de Lunin.

Le Real a été proche de marquer le but de la délivrance, mais Modric a raté le penalty obtenu en fin de la rencontre (87è) après la bonne intervention d’El-Shennawy.
Dans le temps additionnel, la formation espagnole a inscrit les 3ème et 4ème buts par le truchement du Brésilien Rodrygo (90+2) et de l'Espagnol Sergio Arribas (90+8è).

Les Madrilènes retrouveront en finale, samedi prochain (20h00) à Rabat, la formation saoudienne d’Al Hilal, qui a éliminé les Brésiliens de Flamengo dans l’autre demi-finale, disputée la veille.

Libé

Lu 551 fois

International












Inscription à la newsletter