Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moldiag, spin-off de la Fondation MAScIR de UM6P, lance le premier test 100% marocain de diagnostic de la leucémie


Libé
Dimanche 2 Avril 2023

Moldiag, spin-off de la Fondation MAScIR, relevant de l'UM6P, a mis sur le marché vendredi le premier kit BCR-ABL 100% marocain à coût maîtrisé de diagnostic de la leucémie : multiplex qualitatif et quantitatif d'amplification in vitro pour la détection et la quantification d’acides nucléiques de l’ARNm du gène de fusion BCR-ABL et le gène ABL de référence.

"Ce test a franchi avec succès toutes les étapes nécessaires pour obtenir l’autorisation de mise sur le marché délivrée par notre ministère de la Santé et pour obtenir le marquage CE attestant de sa conformité avec les exigences les plus strictes en Europe", indique la start-up dans un communiqué.

A travers la production de ce test, dont le prix sera adapté aux défis humains posés par la leucémie myéloïde chronique (LMC), une pathologie qui touche plus de 2.400 personnes dont seulement 640 sont diagnostiquées, Moldiag a pour ambition de contribuer à la sécurité sanitaire du Royaume, relève le communiqué, soulignant que cette action s’inscrit ainsi pleinement dans la stratégie nationale de généralisation de la couverture médicale, les stratégies nationales en matière de fabrication de produits et technologies de santé et les stratégies continentales de santé publique.

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer du sang caractérisé par une trop grande production de granulocytes (type de globule blanc) par la moelle osseuse, explique Moldiag, notant que la prise en charge diagnostique et thérapeutique (intimement liées) de la LMC a été bouleversée ces dix dernières années.

En effet, la compréhension moléculaire de la maladie et la possibilité de disposer de thérapies ciblées appelés ITK (inhibiteurs de la tyrosine Kinase), agissant sur le dysfonctionnement moléculaire propre à cette leucémie ont modifié totalement le devenir des patients, enchaîne la même source, faisant savoir qu’on est donc passé d’une maladie mortelle à une maladie qui peut être traitée et contrôlée totalement pour les patients qui reçoivent le traitement adéquat et le tolèrent bien.

Pour bénéficier du traitement adéquat, le patient doit cependant avoir accès à un outil diagnostic fiable qui va mettre en évidence un produit résultant de la mutation caractéristique de cette maladie: le gène de fusion BCR-ABL systématiquement recherché devant toute suspicion de LMC, recommande Moldiag.

Récemment, la Haute Autorité de Santé (HAS) a recommandé la recherche du transcrit de fusion BCR-ABL par RT-PCR pour le diagnostic initial des LMC et la quantification de ce même transcrit par RT- QPCR, tous les trois mois, pour le suivi des patients traités par ITK.

L’analyse par RT-PCR se fait sur un prélèvement sanguin. Il s’agit de la technique la plus sensible pour la recherche du gène BCR-ABL ; elle est capable de détecter une cellule leucémique parmi plus de 100 000 cellules normales.

Pour les ITK, de plus en plus de génériques sont disponibles sur le marché marocain, rendant le traitement plus accessible. Tout reste cependant à faire concernant le test PCR dont le prix est exorbitant qui selon les associations de patients n’est pas toujours pris en charge ou ne l’est pas régulièrement, ce qui constitue un grand fardeau pour les patients surtout ceux à faible revenu.

La Fondation MAScIR (www.mascir.com) est une association à but non lucratif qui relève de l’Université Mohammed VI Polytechnique. Créée en 2007, elle vise la promotion et le développement de pôles de recherche technologique dans les domaines des matériaux et nanomatériaux, de la biotechnologie, de la microélectronique et des sciences de la vie. Ses travaux sont orientés vers la recherche appliquée et l’innovation pour répondre aux besoins du marché.

Moldiag (www.moldiag.ma) est une startup de Biotechnologie médicale spin-off de la Fondation MAScIR, spécialisée dans la production et la commercialisation de kits de diagnostic médicaux, qui a participé activement et avec succès à la souveraineté du Royaume du Maroc lors de la dernière crise sanitaire du Covid-19.


Lu 658 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p