Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mise en avant de la collaboration entre les autorités et les organes chargés de la mise en œuvre de la loi relative à la lutte contre la violence à l'égard des femmes


Libé
Vendredi 6 Octobre 2023

Mise en avant de la collaboration entre les autorités et les organes chargés de la mise en œuvre de la loi relative à la lutte contre la violence à l'égard des femmes
Les participants à une rencontre d'étude organisée à la Chambre des représentants portant sur les conditions et modalités d'application de la loi  103.13 relative à la lutte contre la violence à l'égard des femmes, ont salué la collaboration entre les autorités et les organes compétents chargés de la mise en œuvre de ce texte d'envergure.

Les recommandations sanctionnant cette réunion, organisée mardi à l’initiative de la Chambre des représentants, en partenariat avec l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, ont porté sur l'importance de l'évaluation de la loi 103.13 relative à la lutte contre la violence à l'égard des femmes, qui constitue le premier texte législatif en vigueur soumis à l'évaluation du Conseil, selon une approche inclusive prenant en compte les différents points de vue et observations des acteurs institutionnels et civils.

Les recommandations ont également mis en avant l'importance du soutien financier et de la prise en charge des victimes de violence, de même que l’expression aux victimes de l’appui de la société dans la dénonciation des abus, tout en abordant l'importance de l'éducation, de l'enseignement ainsi que l'implication du ministère de tutelle et des médias dans l'intégration de programmes éducatifs visant à lutter contre la violence à l'encontre des femmes, contribuant, de ce fait, à la promotion du respect mutuel et à l'équilibre au sein des familles.

Elles ont aussi mis l'accent sur la nécessité de faire face à la violence numérique faite aux femmes et prendre en compte les remarques et rapports du pouvoir judiciaire et du Ministère public concernant les difficultés d'ordre pratique et juridique entravant la mise en application idéale de la loi ainsi que veiller à la diffusion des décisions judiciaires ayant trait à la violence faite aux femmes.

Les participants à cette réunion ont dans ce sens plaidé pour l'accélération des procédures de recours en justice concernant cette violence, appelant à cet égard au renforcement de l'approche encourageant le rôle de la gent masculine dans la lutte contre ce fléau et à l'augmentation des dotations consacrées aux systèmes et mécanismes de lutte contre la violence faite à la gent féminine que ce soit de la part de l’État ou des autres instances tant sur le plan central que territorial en vue de soutenir les centres d’accueil ou les associations d'accompagnement des femmes victimes de violence, tout en explorant des solutions innovantes en matière de financement.

Ils ont par la même occasion souligné l'importance d'appuyer le rôle de la société civile dans cette démarche compte tenu de sa position en tant que partenaire essentiel des pouvoirs publics.

A travers l'organisation de cette rencontre, la Chambre des représentants vise à enrichir le débat public et à accompagner l'évaluation de cette loi relative à la lutte contre la violence à l'égard des femmes. Une mission a été, à cet effet, confiée à un groupe de travail thématique composé de représentants des différents groupes parlementaires.

Cet événement ambitionne d'exposer et d'examiner les différents points de vue et approches relatifs à la mise en application de cette loi ainsi que de diagnostiquer les difficultés juridiques, réglementaires et pratiques relatives à son application. Cette rencontre a été notamment marquée par la participation de représentants des départements ministériels et des institutions constitutionnelles concernées directement par l'application de cette loi, en plus de partenaires internationaux, universitaires et experts ainsi que des membres du tissu associatif.


Lu 352 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p