LibéSPort




Zoom





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mbappé, une sortie par la petite porte du Parc des Princes

Ligue des champions

Mercredi 8 Mai 2024

Kylian Mbappé, qui jouait mardi soir contre Dortmund (défaite 1-0) sa dernière rencontre de Ligue des champions au Parc des Princes avec le Paris SG, a globalement raté le match qui aurait pu être l'apogée de sa carrière au club avant de partir au Real Madrid.

Depuis la fuite dans la presse de son départ cet été, au lendemain de la double confrontation contre la Real Sociedad en février, où il avait marqué trois buts, Kylian Mbappé n'a réalisé aucun grand match dans la compétition reine.
Même son doublé à Barcelone avait été éclipsé par les prestations d'Ousmane Dembélé, Bradley Barcola et Vitinha.

La soirée de mardi fut comme le point d'orgue au divorce avec Paris entamé l'été dernier avec sa lettre annonçant qu'il ne prolongerait pas.
Une séquence en particulier a montré que Kylian Mbappé a peut-être irrémédiablement décroché du collectif parisien.

A la 38e minute, les Parisiens profitaient d'un temps mort pour aller boire et recevoir les dernières consignes du staff. Mais la superstar restait seule, à plusieurs dizaines de mètres, pour jouer la touche. Le capitaine Marquinhos a sprinté pour aller lui parler, puis Gonçalo Ramos.

La titularisation en pointe surprise de celui-ci, pourtant, avait donné à Mbappé sa position préférentielle sur l'aile gauche. Mais le sentiment qu'il n'était pas dans un grand soir est vite apparu.

Loin d'être galvanisé par le public en fusion du Parc des Princes, Kylian Mbappé a complètement raté le premier acte. Rien de ce qu'il a tenté n'a réussi: tir mou pour reprendre un ballon en cloche d'Ousmane Dembélé (7e), rateau inefficace pour s'emmener le ballon depuis le milieu de terrain (15), dribble raté amenant une récupération de Dortmund (17) ou une sortie de balle (25), perte d'un nouveau ballon sur un contrôle raté (27), puis sur une déviation ratée (30)...

Mbappé a peut-être aussi vu sa carrière au PSG défiler lorsqu'il a repris trop mollement à bout portant un centre - certes maladroit - de Fabian Ruiz. Gregor Kobel s'est emparé facilement du ballon (34).
La glissade dans la surface du numéro 7, deux minutes plus tard, symbolisait les ratés de sa première moitié de match.

Dortmund a aussi su le museler sur les rares instants de danger qu'il a pu amener; comme lorsque Ryerson puis Brandt l'ont chassé pour l'empêcher de frapper alors qu'il se recentrait (31). Et le capitaine vétéran Mats Hümmels est souvent monté sur lui pour décourager toute velléité de dribble.

Kylian Mbappé a voulu changer le cours des choses, éliminer son apathie au retour des vestiaires. En deuxième mi-temps, sans doute conscient de devoir laisser briller ses coéquipiers parce que lui était trop surveillé, il s'est montré altruiste en livrant notamment deux centres au cordeau. L'un aurait pu amener un but mais Warren Zaïre-Emery trouva le poteau de près après une déviation de Gonçalo Ramos (46).

Il a aussi eu l'occasion de tirer lors d'un moment de répit mais sa position lointaine l'a obligé à trop lever le ballon (73). L'instant d'avant, Bradley Barcola, entré à la place de Ramos, avait hésité à lui faire la passe sur une contre-attaque, signe d'une forme de doute sur l'état de forme de son aîné.

Les échecs sont revenus avec force en fin de rencontre. Le signal a été envoyé par une talonnade manquée à la 79e, puis dans la foulée une frappe en angle fermé repoussée par Kobel. Puis par une reprise qui a étrangement rebondi avant d'aller s'écraser sur la barre.

Qu'il s'effondre dans la surface en toute fin de match sans récolter de penalty, après avoir échoué à devancer la charnière centrale du "BvB", semblait presque anecdotique. Mais il est tombé à nouveau tout seul lorsqu'il a été lancé en profondeur par Barcola à la dernière seconde du match.

Le joueur a été lucide auprès des journalistes: "J'ai essayé d'aider au mieux, je pense être le premier à être visé quand je dis qu'il fallait être efficace, je suis celui qui doit marquer."

La performance de Mbappé, mains sur les hanches au coup de sifflet final, interroge d'autant plus que Paris n'a pas démérité en se créant plusieurs occasions. Seule a péché la finition et dans ce registre-là, le club aurait aimé compter sur l'homme aux 43 buts cette saison.

Libé

Lu 281 fois

International