Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mawazine-Rythmes du monde : Les aficionados de l'art au rendez-vous avec les plus belles voix de la chanson arabe

Du 22 au 30 juin courant




A l'instar des éditions précédentes, le Festival Mawazine-Rythmes du monde, qui souffle cette année sa 17ème  bougie, propose un gotha de grandes figures de la musique mondiale représentant différents styles et genres musicaux, allant de l'occidental à l’oriental, en passant par la musique marocaine et africaine. Le public inconditionnel de Mawazine et les aficionados de l'art et des belles harmonies seront ainsi au rendez-vous, du 22 au 30 juin, avec des spectacles musicaux riches et variés sur les différentes scènes aménagées à cette occasion aussi bien à Rabat qu'à Salé.
Dans une atmosphère purement festive, l’espace Nahda, considéré comme la scène de la chanson orientale par excellence, ainsi que le Théâtre national Mohammed V, accueilleront les plus belles voix arabes qui envoûteront, sans nul doute, les passionnés de la chanson arabe, qu’elle soit classique ou moderne. Et c'est le "Kaiser de la chanson arabe", Kadim Al Sahir, qui a ouvert le bal sur la scène de Nahda, où se produiront également les Libanais Saad Ramadan, Marwan Khoury et Melhem Zein, les Egyptiens Bosy, Mohamed Hamaki, Ameer Dandan et Ahmed Chiba, les Syriens Rouwaida Attieh et Wael Jassar et le Tunisien Saber Robai ainsi que la "Diva du Khalij" Ahlam qui clôturera les spectacles le 30 juin.
Saad Ramadan, qui avait décroché la troisième place de Star Academy 5 au Liban, a su conquérir le public depuis ses débuts en 2008 grâce à sa voix distinctive et sa présence remarquable. Il partagera la scène avec le chanteur, compositeur et arrangeur de renom Marwan Khoury, aux nombreuses distinctions. Marwan Khoury est connu notamment pour avoir produit un nombre de titres pour de grands artistes et collaboré avec des chanteurs marocains comme Karima Skalli et Hatim Ammor.
Considéré comme l’une des voix libanaises du tarab les plus appréciées, Melhem Zein, surnommé "Al Rayes", envoûtera son public avec des rythmes libanais classiques, avant de céder la place à Rouwaida Attieh.
Devenue célèbre en remportant la 2ème place de "Super Star" (version arabe) en 2003, Rouwaida Attieh fait partie de la nouvelle génération d’artistes arabes et se démarque par sa voix puissante et sa parfaite maîtrise du luth. Elle compte quatre albums à son actif et s’est produite dans de nombreux pays arabes.
Au programme de la soirée du 25 juin figurent les Egyptiens Bosy et Mohamed Hamaki. De son vrai nom Yasmine Mohammed Chaabane, Bosy a commencé sa carrière très jeune et a produit plus de 25 chansons. Elle a également participé à plusieurs travaux cinématographiques et télévisés, tandis que Mohamed Hamaki, célèbre chanteur égyptien, a démarré sa carrière en 2003 avec l’opus "Khallena N’eesh". A ce jour, il a sorti plus de 16 albums et une multitude de vidéoclips. Ses chansons ont été sélectionnées pour divers films et séries. Il a notamment remporté le prix "Best Arabia Act" aux MTV Europe Music Awards (2010).
Quant au chanteur palestinien Ameer Dandan et le Libanais Wael Jassar, ils enflammeront leur public durant la soirée du 26 juin. Ameer Dandan, qui avait marqué de sa voix la 4ème saison d’Arab Idol, vient de lancer deux nouveaux titres : "Soukar kalamak" et "Ya batal". Il sera suivi par le grand chanteur libanais Wael Jassar, connu pour ses textes pertinents et son respect des traditions, outre un style unique et une voix exceptionnelle. L’artiste, considéré comme l’icône de la chanson romantique moderne, a sorti deux albums de chants religieux et plus de 13 opus. L’album "Teweedi Leih" est sans doute le disque le plus connu de sa carrière.
La scène de Nahda accueillera, le 27 juin, la grande star de la musique arabe, le chanteur et compositeur tunisien Saber Robai, maître incontestable en musicologie. Ayant entamé sa carrière au Caire dans les années 90, il a effectué de nombreuses tournées internationales et reçu de nombreux prix et distinctions.
L’icône de la musique arabe Majda El Roumi se produira, quant à elle, au Théâtre national Mohammed V la soirée du 28 juin. Prônant la paix, la renaissance et l’union de la nation, la soprano libanaise chante les paroles de grands poètes et collabore avec des compositeurs à succès. Elle a vu sa carrière décoller en 1991, grâce au célébrissime "Kalimat" du poète Nizar Qabani.
Le même soir, la star de la musique pop arabe Nancy Ajram sera sur la scène de Nahda. Avec plus de 2 millions d’albums vendus, elle a sorti plus de 13 albums et 48 singles. Nancy est aussi ambassadrice de bonne volonté pour l’UNICEF.
Le 29 juin, le chanteur égyptien Ahmed Chiba se produira sur la même scène. C'est l’un des artistes les plus populaires, célèbre pour sa chanson "Ah law laebt ya zahr", qui a dépassé les 10 millions de vues sur YouTube, et qui fut même traduite en langue anglaise. Chiba a débuté sa carrière musicale à l’âge de 18 ans en chantant dans des fêtes ou lors d’événements populaires et est devenu aujourd’hui l’un des artistes les plus connus d’Egypte.
Et pour clôturer les festivités, la chanteuse émiratie Ahlam, surnommée "la Diva du Khalij", se produira le 30 juin sur la scène de Nahda. Ahlam a une carrière artistique extraordinaire entamée dans les années 80. Avec à son actif un grand nombre d’albums, la chanteuse, d’une personnalité hors norme, a participé à différents festivals dans le monde et a collaboré avec de nombreux artistes arabes. Elle a notamment fait partie du jury dans les programmes "Arab Idol" et "The Voice".
La 17ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du monde, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, offrira à son fidèle public une grande et épique célébration lors de ce rendez-vous annuel devenu un événement culturel mondial incarnant les valeurs nobles de tolérance, de diversité et d’ouverture.

Samedi 23 Juin 2018

Lu 681 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal