Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maroc-USA : Signature d'un accord de jumelage entre Laâyoune et Hollywood en Floride


Libé
Vendredi 12 Mai 2023

Maroc-USA : Signature d'un accord de jumelage entre Laâyoune et Hollywood en Floride

Un accord de jumelage entre Laâyoune et la ville d’Hollywood dans l'Etat de Floride (Etats-Unis) a été signé, mercredi à Laâyoune, dans le but de renforcer les relations bilatérales de coopération dans les domaines économique, culturel, éducatif et touristique.

S’inscrivant dans le cadre de la coopération décentralisée entre le Maroc et les États-Unis, cet accord a été paraphé par le président du Conseil municipal, Moulay Hamdi Ould Errachid et le maire de la ville d’Hollywood en Floride, Josh Levy, au siège de la municipalité de Laâyoune, en présence notamment du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate et d’élus des deux villes.

Selon les deux parties, cet accord ouvre des perspectives prometteuses pour la consolidation des liens de partenariat dans les différents secteurs dont le tourisme, l’environnement, la culture, les arts, la recherche académique et le développement durable, en plus du partage d’expertises et du renforcement de la coopération.

Cet accord offrira à la capitale du Sahara marocain un rayonnement à l’international et des perspectives de partenariat pouvant contribuer positivement à son essor socio-économique.

''Cet accord marque le début d'une relation plus étroite entre les deux villes dans les domaines économique et culturel", a souligné M. Levy à l'issue de la cérémonie de signature de cet accord de jumelage.

De même, il s’est dit "très impressionné" par la qualité des investissements et des infrastructures éducatives, sportives, socio-économiques et de santé à Laâyoune, louant les efforts menés par le Conseil régional et le Conseil communal de Laâyoune dans la mise en œuvre des projets.

Le maire de la ville d’Hollywood en Floride a également émis le souhait de consolider davantage les relations bilatérales, à travers l’échange des visites des délégations des deux villes.

Les secteurs prioritaires à Laâyoune et en Floride sont similaires et complémentaires, a-t-il fait remarquer, citant notamment les secteurs de l’aviation, de l’agriculture et de l’éducation.

Il a, dans ce sens, plaidé pour une coopération étroite entre les entreprises d’Hollywood et de Laâyoune, en vue de bénéficier des opportunités d’investissement dans les deux villes.

Pour sa part, M. Ould Errachid a souligné que cet accord, qui intervient suite à la décision de Washintgon de reconnaître la souveraineté du Maroc sur son Sahara, vise à approfondir la coopération bilatérale dans divers domaines.

Il a également fait part de sa volonté d’établir des relations mutuellement bénéfiques dans tous les secteurs d’intérêt commun avec la ville américaine.

A cette occasion, un film institutionnel mettant en avant les potentialités et atouts des deux villes a été projeté.

De même, les membres de la délégation ont suivi une présentation sur le programme de développement de la commune de Laâyoune couvrant les différents projets de développement inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud lancé par SM le Roi Mohammed VI en 2015.

A noter que la délégation américaine s’est rendue au Centre régional d’investissement, où elle a suivi des exposés sur les potentialités socio-économiques, les différents projets réalisés et en cours et les opportunités d’investissement qu’offre la région.

Au cours de leur séjour à Laâyoune, les élus américains ont effectué des visites de terrain à plusieurs projets réalisés ou en cours, où ils ont constaté de visu les efforts consentis pour assurer un développement global et intégré de la région.

Ainsi, ils ont visité le club municipal féminin, la piscine olympique et le village des sports, ainsi que les projets relatifs à la construction de la Faculté de médecine, de la Cité des métiers et des compétences et du Centre hospitalier universitaire, en plus de l’Institut africain de recherche en agriculture durable et le port phosphatier à Foum El Oued.



Lu 571 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP











Flux RSS
p