Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mami Bousseif, président du Conseil de Oued Eddahab- Lagouira 

« L’USFP constitue la première force politique de la région »




Mami Bousseif, président du Conseil de Oued Eddahab- Lagouira 
En marge du dernier SIAM,
Mami Bousseif,
président du Conseil
de la région Oued Eddahab-Lagouira,  nous a parlé
de la participation
de la région.
Il a aussi évoqué 
les  préparatifs
aux élections
communales
des militants USFP
de la région .

Libé : Monsieur le président parlez-nous de la participation de votre région.

Mami Bousseif :  Jusqu’en  2002, Dakhla n’avait d’autre ressource économique que sa richesse halieutique qui représente quelque 65% des  réserves  totales du Royaume. Lorsque ces réserves ont commencé à diminuer, les autorités ont décidé d’imposer un repos biologique pour permettre aux réserves de se reconstituer. Cette situation avait porté  un coup dur au niveau de vie des populations.
Il fallait donc penser à d’autres sources génératrices d’emplois et de revenus pour ces populations. C’est ainsi que l’idée de l’agriculture nous est venue.
Nous nous en félicitons, car  la production, par hectare, dans les fermes de Tawarta et Dhar El Houli, enregistre, aujourd’hui,  des records que leur envient certaines régions où l’agriculture est séculaire. Dans l’état actuel des choses, Dakhla produit d’importantes quantités de fruits et légumes, notamment les  melons, les tomates et poivrons qui sont très demandés, tant en Europe qu’au Canada alors que la production des fermes de Dakhla est essentiellement exportée.

Le Festival Mer et Désert est devenu un rendez-vous annuel incontournable à Dakhla. Quelle valeur ajoutée apporte-t-il à la ville ?

Sur le plan culturel, le Festival  constitue, en plus de  la sauvegarde du patrimoine local, une occasion de rencontre et d’échange avec d’autres acteurs de différents horizons. Sur le plan économique, le Festival a permis à plusieurs investisseurs de découvrir l’important potentiel dont dispose la région. Ce qui a encouragé certains d’entre eux à venir construire des hôtels et investir dans le secteur  touristique.
Un autre Festival débutera la première semaine du mois de mai, c’est celui du cinéma dont la première édition avait eu lieu à Laâyoune. Nous en attendons beaucoup.

Tout le monde à travers le pays est préoccupé par les prochaines élections. Comment l’USFP s’y prépare-t-il, au niveau de votre région où, selon les observateurs, la bataille sera rude ?

L’USFP s’il ne renforce  pas ses positions, au niveau de la région où il occupe les plus importants postes d’élus en plus du Conseil de la région, nous occupons le conseil municipal de Dakhla et le Conseil provincial d’Aouesred,  en s’appropriant d’autres communes, nous sommes sûrs de garder  le rang que nous avons.
Je  sais que ces derniers temps, les adversaires politiques se déploient pour conquérir du terrain sur place, c’est leur droit le plus absolu. Mais l’USFP constitue, aujourd’hui, la première force politique de la région, quoi qu’en disent les adversaires. Nous attendons ces élections, avec sérénité.
Je vous donne rendez-vous après le 6 juin. Les urnes parleront et démentiront tous les prétentieux.


Propos recueillis par Ahmadou El-Katab
Mardi 5 Mai 2009

Lu 484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés