Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lever de rideau sur la 12ème édition du Festival Handifilm




La 12ème édition du Festival Handifilm cinéma et handicap, qui s'assigne pour objectif de changer le regard sur le handicap et faire face aux stéréotypes et aux préjugés, s'est ouverte, jeudi soir à Rabat, dans une ambiance festive. Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition organisée sous le thème "Le handicap et la dynamique des sociétés", vise la promotion du septième art à travers l'encouragement des productions cinématographiques traitant de la thématique du handicap ou réalisées par des personnes en situation de handicap. A travers cette 12ème édition, le festival aspire à développer une vision constructive sur l'utilisation de l'image de la personne handicapée dans les œuvres cinématographiques et artistiques en général et à encourager la diversité et l'acceptation de la différence. Dans une allocution lue en son nom par la secrétaire générale du festival, Alessandra Braghini, la présidente du festival, Sanaa Skalante Karouani a indiqué que ce rendez-vous incontournable est un événement festif basé sur les rencontres, les découvertes et le partage, dans un contexte de mixité, d'émotion et de création. "D'année en année, ce festival évolue dans l'esprit d'intégrer les personnes en situation de handicap", a-t-elle souligné, notant que ce festival de trois jours propose au grand public une programmation riche ponctuée de projections de films, tables rondes, animations musicales, ateliers et matinées récréatives pour enfants. De son côté, le directeur général du festival, Hassan Benkhlafa a souligné que cette édition, qui connaît une participation importante des films internationaux (France, Italie, Russie, Etats-Unis, Iran), se caractérise par la création d'une compétition internationale spéciale juniors du très court métrage. Considérant que l'éveil artistique des jeunes constitue un excellent tremplin pour la promotion d'une culture accueillante du handicap comme source de richesse et de diversité et grâce à l'appui financier du ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social et l'Agence de développement social, le festival lancera une grande opération de formation au profit des jeunes sur les différents types de handicap, les stratégies de réadaptation, l'écriture de scénario, le cadrage et le découpage technique, a-t-il fait savoir, ajoutant que ces jeunes seront assistés pour la production de 6 court-métrages sur le thème du handicap.
L'ouverture a été marquée par un vibrant hommage à Abdelmalek Asrih, un militant des droits de l'Homme, pour son implication forte et efficace dans les activités de plaidoyer pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap.

Samedi 31 Mars 2018

Lu 543 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif