Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les soldats morts, des "losers" pourTrump ? La Maison Blanche dément




Les soldats morts, des "losers" pourTrump ? La Maison Blanche dément
Donald Trump aurait qualifié les soldats américains morts pendant la Première Guerre mondiale de "losers" et de "crétins", selon un article du magazine The Atlantic jeudi, des allégations catégoriquement niées par la Maison Blanche.

Lors d'une visite en France en novembre 2018 pour commémorer les 100 ans de la fin de la Première Guerre mondiale, le dirigeant républicain avait annulé son déplacement dans un cimetière américain près de Paris, expliquant que les mauvaises conditions météorologiques rendaient impossible la visite.
Mais selon The Atlantic, un mensuel respecté aux Etats-Unis, le milliardaire new-yorkais n'en voyait tout simplement pas l'intérêt. "Pourquoi devrais-je aller à ce cimetière? C'est rempli de losers", aurait-il dit à des membres de son équipe, selon le magazine, qui cite plusieurs sources anonymes.

Donald Trump aurait également qualifié les 1.541 soldats américains morts pendant la bataille du bois Belle au de "crétins", avant de demander "qui étaient les gentils" pendant ce conflit.

La Maison Blanche a vigoureusement rejeté la véracité de cet article. "Personne n'est assez courageux pour apposer son nom à ces accusations. C'est parce qu'elles sont fausses", a notamment déclaré un des porte-parole de l'exécutif, Judd Deere.
HoganGidley, un ancien porte-parole de la Maison Blanche qui avait accompagné M. Trump lors de son voyage en France en 2018, a également dénoncé des accusations "complètement ridicules" et dessources anonymes "minables et lâches".

Pendant la campagne présidentielle de 2016, Donald Trump s'en était publiquement pris au statut de héros de la guerre du Vietnam du très respecté sénateur républicain John McCain, fait prisonnier et torturé pendant plus de cinq ans. "C'est un héros parce qu'il a été capturé. J'aime les gens qui ne sont pas capturés", avait-il déclaré.

Libé
Vendredi 4 Septembre 2020

Lu 182 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.