Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les séparatistes accusent Kiev d'avoir tué des évacués en bombardant un pont


Libé
Dimanche 23 Octobre 2022

Les autorités d'occupation russes de la région méridionale de Kherson en Ukraine, annexée par Moscou et cible d'une contre-offensive des forces de Kiev, ont accusé vendredi ces dernières d'avoir tué quatre personnes en bombardant un pont utilisé pour des évacuations sur le fleuve Dniepr.

 Dans la même région, l'Ukraine accuse les forces russes d'avoir miné un barrage hydro-électrique en vue de provoquer une "catastrophe".

 Selon le chef adjoint de l'occupation russe à Kherson, Kirill Stremoussov, "quatre personnes ont été tuées" lorsque l'armée ukrainienne a bombardé le pont Antonovski enjambant le Dniepr. "La ville de Kherson, comme une forteresse, prépare sa défense", a-t-il ajouté sur Telegram.
 La télévision russe a diffusé des images d'une voiture endommagée et d'un embouteillage de véhicules attendant pour traverser le fleuve.

 L'armée ukrainienne a rapidement nié avoir visé des civils: "Nous ne touchons pas les infrastructures essentielles, nous ne touchons pas les localités pacifiques et la population locale", a affirmé à la télévision ukrainienne une porte-parole, Natalia Goumeniouk.

 Les forces prorusses ont exhorté les civils à se déplacer sur la rive gauche du Dniepr alors que les forces ukrainiennes mènent une contre-offensive. Kiev qualifie de "déportation" ce genre de déplacement de population.

 Jeudi, M. Stremoussov avait affirmé que 15.000 personnes avaient déjà été évacuées. Son administration prévoit d'en déplacer "50.000 à 60.000" en quelques jours.

Pour le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense ukrainien, Oleksiï Danilov, on assiste à "la préparation de la déportation massive de la population ukrainienne" vers la Russie "afin de modifier la composition ethnique des territoires occupés".

 Après avoir beaucoup reculé dans le nord-est de l'Ukraine ces dernières semaines, les forces de Moscou sont également sous pression dans le sud autour de Kherson, première ville d'importance tombée dans leurs mains en mars, peu après le début de leur offensive.

Dans cette zone, les forces russes "ont miné le barrage et les unités de la centrale hydroélectrique de Kakhovka", une des plus grandes infrastructures du genre en Ukraine, a dénoncé jeudi le président ukrainien Volodymyr Zelensky. "La Russie prépare consciemment le terrain pour une catastrophe de grande ampleur", car "si le barrage explose, "plus de 80 localités, dont Kherson, se retrouveront dans la zone d'inondation rapide".

 "Cela pourrait détruire l'approvisionnement en eau d'une grande partie du sud de l'Ukraine", et affecter le refroidissement des réacteurs de la centrale nucléaire de Zaporijjia, qui puise son eau dans ce lac artificiel de 18 millions de mètres cubes, a ajouté M. Zelensky.

 Vétéran des pires guerres de Moscou, le général Sergueï Sourovikine, récemment nommé chef des opérations russes en Ukraine, avait reconnu mardi que la situation y était "tendue" pour son armée et averti qu'il ne craindrait pas de prendre une "décision très difficile".

Frappée dans ses infrastructures énergétiques depuis une dizaine de jours alors que l'hiver approche, confrontée aux forces russes au sud et à l'est, l'Ukraine s'est en outre alarmée jeudi de l'ouverture possible d'un nouveau front au nord, depuis le Bélarus.
 "La menace de reprise de l'offensive sur le front nord par les forces armées russes grandit", a déclaré à la presse Oleksiï Gromov, un responsable de l'état-major ukrainien.

Selon lui, "cette fois, l'offensive pourrait être à l'ouest de la frontière bélarusse pour couper les principales voies d'approvisionnement en armes et équipements militaires" étrangers qui arrivent notamment via la Pologne.

 M. Zelensky a souligné dans ce contexte devant le Conseil européen que la proposition ukrainienne de déploiement d'une mission internationale de surveillance à la frontière entre l'Ukraine et le Bélarus "devenait chaque jour plus pertinente".
 
 Aux Etats-Unis, la Maison Blanche a affirmé que l'Iran avait envoyé des militaires en Crimée pour venir en aide à l'armée russe.
 L'Iran a déjà été sanctionné jeudi par les Occidentaux pour des livraisons de drones kamikazes à la Russie, qu'il continue de nier. Moscou a également qualifié ces informations "d'hypothèses farfelues".

 "Nous estimons que des militaires iraniens ont été sur le terrain en Crimée et ont aidé la Russie dans ces opérations", a déclaré le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la présidence américaine, John Kirby, à propos des attaques au drone kamikaze contre des villes et infrastructures en Ukraine.

 Après ces vagues de frappes russes sur ses infrastructures, notamment énergétiques, l'Ukraine a limité jeudi la consommation en électricité de sa population et ses entreprises.
 A Kiev, le maire Vitali Klitschko a exhorté les entreprises, les magasins, les cafés et les restaurants à "économiser au maximum" sur les éclairages et la publicité lumineuse.

 Dans plusieurs autres régions, les autorités locales ont appelé les habitants à réduire leur consommation, alors que la Russie a détruit 30% des centrales électriques ukrainiennes en une semaine, selon M. Zelensky.


Lu 488 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30





Flux RSS
p