Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les prix dans l’immobilier ancien et neuf reprennent de la hauteur


Alain Bouithy
Mercredi 10 Novembre 2021

Le troisième trimestre a été marqué par “une demande en bonne santé”, selon Mubawab

Les prix ont repris de la hauteur sur le marché de l’immobilier ancien au titre du troisième trimestre 2021, selon les dernières statistiques de Mubawab. «La baisse des prix de l’ancien constatée dans la dernière édition du Guide Mubawab de l’Immobilier en glissement trimestrielle a changé de tendance au troisième trimestre», a en effet noté la plateforme. L’évolution des prix dans l’ancien est fortement guidée par l’évolution positive des prix des villas, a expliqué Mubawab dans la dernière édition de son Guide trimestriel de l’immobilier soulignant une demande en bonne santé. L'analyse du marché immobilier au titre du troisième trimestre 2021 montre que les prix des villas anciennes sont ressortis en hausse de +10% ainsi qu’en année glissante, a-t-il souligné dans ce rapport trimestriel. Selon les chiffres relevés dans le guide de l’immobilier, entre le troisième et le deuxième trimestre 2021, les prix des appartements anciens ont pour leur part bondi de +4% et +7% en année glissante, a poursuivi le site leader de l’immobilier au Maroc. Dans son guide de l’immobilier, Mubawab a noté qu’à l’instar du marché de l’ancien, «les déséquilibres du marché persistent et penchent en faveur de la tendance haussière avec, en moyenne, une augmentation de +10% entre le troisième et le deuxième trimestre 2021 ainsi qu’en année glissante». Les données compilées par Mubawab font état également d’une hausse de +10% des prix des villas neuves en glissement trimestriel et annuel et de l’augmentation de +7% de ceux des appartements neufs «pendant le trimestre avec une augmentation de +10% en année glissante». Il est à noter que les prix des appartements tels que observés dans les villes de Casablanca, Agadir et Tanger ont enregistré des évolutions minimes comprises entre -3% et +4%, selon les données recueillies par la plateforme. Des prix considérés comme stables dans l’ensemble. S’agissant des villas, sur la même période, il apparait que «ce sont les villes de Casablanca et d’Agadir qui font preuve d’une certaine stabilité dans les prix pour ce troisième trimestre de l’année», a constaté le site spécialisé. Confrontées aux tendances prévisionnelles, tout porte à croire que les prix des appartements à Casablanca devraient augmenter légèrement de +0,14% au mois d’octobre 2021, se stabiliser au mois de novembre avant de connaitre un faible repli en décembre. Pour Rabat, l’analyse des données prévisionnelles «prévoit que le prix des appartements va connaître une hausse de +3,37% au mois d’octobre 2021, +2,56% au mois de novembre et +0,77% au mois de décembre», a indiqué la plateforme. Quant à la ville d’Agadir, Mubawab prévoit «une hausse de +5,54% au mois de novembre, un faible repli de -0,53% au mois d’octobre et une chute de -9,50% au mois de décembre». Mais au vu de l'instabilité du marché et du contexte actuel, la plateforme attire l’attention sur le fait que «ces résultats peuvent être fluctuants et ne pas suivre la tendance indiquée». Pour enrichir son analyse du marché de l’immobilier marocain au troisième trimestre, soulignons que Mubawab s’est également penché sur l’évolution de l’offre et de la demande au cours de cette période. Il ressort ainsi que l’offre a enregistré une hausse de +4,73%, durant le troisième trimestre 2021, tandis que «la demande a connu un bond de +19,50% pour un retour à la normale». Mais pour Kevin Gormand, CEO et co-fondateur du Groupe Mubawab, «le dernier indicateur à surveiller est le potentiel de croissance dans les villes principales». Selon lui, «ce dernier trimestre, le potentiel de croissance est toujours existant, c’est-à-dire que la proportion de la demande par rapport à celle de l’offre est avantageuse pour de nouvelles opportunités de croissance. Ainsi, sur les seules villes d’Agadir et de Témara, la demande est deux fois plus importante que l’offre !». A noter que le rapport fait état, par ailleurs, d’une légère augmentation de l’Indice Mubawab des Prix au titre du troisième trimestre de l’année en cours, celui-ci enregistrant une prise de valeur de 1,34% par rapport au mois dernier (+0,85%). «Actuellement, nous sommes au même niveau de prix qu’en décembre 2020 avec une hausse en valeur de 5,22% par rapport à la même période de l’année précédente, soit +4 points de l’IPM», a indiqué Mubawab. 


Lu 448 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS