Les mélodies envoûtantes de la musique andalouse subliment le public marrakchi

Jeudi 4 Avril 2024

Les mélomanes de la musique andalouse ont été conviés, mardi soir au Centre culturel "Les Etoiles de Jemaa El Fna" de Marrakech, à un voyage musical envoûtant, où les mélodies sublimes et les poèmes captivants ont ravivé avec nostalgie les souvenirs de l'Andalousie.

Organisée par l'Institut Cervantes de Marrakech et l'ambassade d'Espagne au Maroc en collaboration avec le Centre culturel "Les Etoiles de Jamaa El Fna", cette soirée musicale s'inscrit dans le cadre du cycle de concerts "Nuits du Ramadan" qui s'est déroulé du 6 mars au 2 avril dans six villes marocaines.

Au cours de ce spectacle imprégné de la riche histoire andalouse, la voix enchanteresse de l'artiste marocaine Ihsan R'miki a captivé l'audience avec une sélection de "mouachahat" (chants poétiques) andalouses, notamment les vers de "Wallada", où Ibn Zeydoun se languit des nuits de Cordoue et de sa beauté splendide.

En compagnie des membres talentueux du groupe "Zaman Al Wasl", sous la direction du maestro Thami Filali bel Haouat, Ihsan R'miki a également séduit l'assistance avec d'autres "mouachahat" andalouses renommées telles que "Lamma Bada Yatathanna" et "Jadak al-Ghaithu".

Le public a également eu droit à une performance en soliste de l'artiste espagnole Begoña Olavide, qui a offert une prestation séduisante de chant et de jeu instrumental sur le "psaltérion", un instrument similaire au qanoûn, qui date de l'ancienne péninsule ibérique.

Son répertoire comprenait un éventail de chansons andalouses et de ballades européennes anciennes, mettant en lumière les liens intimes entre les deux rives du Détroit à travers divers éléments civilisationnels et culturels, en particulier la musique et la poésie.

Begoña a également interprété des poèmes andalous arabes issus du recueil d'Abu al-Hasan al-Shushtari, le temps d'une performance artistique illustrant l'harmonie entre le panorama artistique classique et son attrait pour les vastes mondes de l'art andalou arabe et marocain.

Formée dans les conservatoires de Ksar el-Kebir et de la Cité ocre, Ihsan Rmiki est une artiste spécialisée dans le "Mouwachah" et la "Nuba" andalouse, expressions musicales chantées en al-Andalus par des voix féminines. Elle a participé à des festivals internationaux aux côtés du groupe "Zaman Al Wasl", perpétuant ainsi la tradition avec sa voix mélodieuse.

Artiste au parcours musical riche et varié, allant de la musique médiévale à la plus contemporaine, Begoña Olavide est, quant à elle, célèbre pour sa virtuosité au psaltérion. Durant sa résidence au Maroc, elle a enrichi ses connaissances en musique andalouse tout en s'impliquant dans le domaine du cinéma et du théâtre.
Fondatrice de groupes tels que Cálamus et Mudéjar, elle compte à son actif dix albums en solo ainsi que des collaborations avec des musiciens et des orchestres de renom.

Bouillon de culture

Rencontre

Le Café culturel d'Essaouira, lieu de rassemblement intellectuel et artistique, a accueilli, récemment, une rencontre littéraire autour du thème "Lecture dans la poésie d'amour de l'écrivain Rainer Maria Rilke".
Initiée par l'Association des retraités de l'enseignement d'Essaouira, cette manifestation culturelle à laquelle ont pris part plusieurs écrivains locaux et des passionnés de littérature, a permis une exploration enrichissante de l'œuvre de cet écrivain emblématique.

Atelier

L'Association "Theatro Mogador Ciné-Théâtre" a organisé, dernièrement au Complexe culturel d'Essaouira, un atelier de formation au profit des passionnés de cet art.
Cette session de formation s'inscrit dans le cadre du programme "Maison du théâtre", une initiative lancée par ladite association avec l'appui du Conseil communal et de la Direction provinciale de la culture, et en coopération avec la Maison des jeunes Al Madina d'Essaouira, dans le but de favoriser le développement des compétences artistiques et théâtrales chez les jeunes de la Cité des Alizés.
Animé par des professionnels du domaine, cet atelier a offert aux participants l'occasion d'explorer divers aspects du jeu théâtral, notamment les techniques de performance, l'expression corporelle et vocale, ainsi que la création de personnages.

Compétition

La Maison des jeunes Al Madina d'Essaouira a abrité, récemment, une compétition culturelle destinée aux enfants de la ville désireux de mettre en avant leurs compétences et leur créativité dans divers domaines artistiques et culturels.
Organisée par la délégation provinciale de l'Organisation du scout marocain, cette soirée festive a été marquée par une ambiance compétitive, offrant ainsi l'occasion aux enfants de rivaliser avec détermination pour démontrer leurs talents dans les différentes épreuves de la compétition.

Libé

Lu 451 fois

Cinema | Livre | Musique | Exposition | Théâtre







Inscription à la newsletter

LES + LUS DE LA SEMAINE