Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les masques de protection subventionnés mis en vente dans les pharmacies

L’opération démarrera après la mise en place de ses modalités




Les masques de protection subventionnés mis en vente dans les pharmacies
Les masques de protection subventionnés par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) seront aussi mis en vente dans les pharmacies, a assuré, lundi à Casablanca, le Dr Hamza Guedira, président du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens.
"Dans les 24 ou 48 h, les modalités seront mises en place pour démarrer cette opération de vente de masques subventionnés par le Fonds spécial pour la gestion du Covid-19 et participer à cet effort national", a-t-il fait savoir dans une déclaration à la presse à l'issue d'une réunion avec le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique Moulay Hafid Elalamy.
Il a également mis en relief la disposition de la profession pharmaceutique à contribuer à la distribution des masques de protection et à jouer ainsi son rôle dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus Covid-19.
De son côté, Souad Moutaouakkil, présidente du Conseil régional du sud de l'Ordre des pharmaciens d'officine (CROPS), a indiqué que les autorités publiques ont consenti des efforts colossaux, relevant que "le secteur industriel, dont nous en sommes fiers, a réussi à produire des masques en masse pour la protection des citoyens".
Elle a, à cet effet, invité "les citoyens à s'impliquer dans cet effort en se considérant, chacun, comme un porteur potentiel du virus et ce, afin de protéger leurs familles, voisins et entourage".
Dans un souci de mettre rapidement les masques à la disposition des citoyens, les autorités publiques ont opté pour leur vente via les commerces de proximité et les grandes surfaces, a-t-elle souligné en faisant part de la disposition du corps pharmaceutique à se joindre à cet effort.
Ainsi lors de la vente de ces masques dans les officines, "ces professionnels de santé seront à même de prodiguer aux acquéreurs les conseils pratiques sur les manières de porter et d'enlever ces bavettes sans encourir le risque de véhiculer le virus dans leur entourage", a-t-elle expliqué.
Pour sa part, Moulay Hafid Elalamy a indiqué que cette réunion a porté sur l'engagement et la responsabilité du secteur pharmaceutique dans l'accompagnement des citoyens durant cette période de crise.
"Nous avons discuté du type de masques qui sera commercialisé dans les pharmacies", a-t-il soutenu, rappelant que jusqu'à présent, ces officines ne disposaient pas des masques de 80 centimes.
Il a également mis l'accent sur l'examen de la possibilité de commercialiser des gels hydroalcooliques uniquement dans les pharmacies après les avoir mis en vente auparavant dans les grandes surfaces.
Par ailleurs, il a indiqué que la production des visières 100% marocaines, utilisables jusqu'à un mois avec désinfection régulière, a atteint 70.000 unités/jour. "Nous avons discuté de l'approvisionnement des pharmacies en ces visières et ce, d'une manière abondante et dans les plus brefs délais". Et de conclure: "Nous travaillons main dans la main avec l'ensemble des secteurs pouvant accompagner le ministère pour mettre à la disposition des citoyens ces moyens de protection à des prix et des délais raisonnables".  

Distribution

Plus de 13 millions de masques de protection contre la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) ont été distribués jusqu'à présent, a annoncé, lundi à Casablanca, le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique Moulay Hafid Elalamy.
"Les commerces ont été approvisionnés jusqu'à aujourd'hui par plus de 13 millions de masques de protection", a assuré M. Elalamy dans une déclaration à la presse à l'issue d'une réunion avec l'Ordre national des pharmaciens, précisant que le Maroc a "dépassé la production de 3,2 millions de masques par jour et atteindra, dès mardi, les 5 millions d'unités quotidiennement".
"Nous avons décidé de doter les citoyens de ces masques de protection en les mettant en vente dans plus de 60.000 commerces de proximité (épiceries)", a-t-il poursuivi.
Et de rappeler que dans le but de prévenir la contamination des citoyens par le covid-19, les packs de 50 et 100 masques ne sont plus en vente, avec le passage aux packs de 10 unités.

Interpellation

Les services de police de Laâyayda, relevant du district provincial de sûreté de Salé, ont interpellé, lundi, un épicier soupçonné d'être impliqué dans une affaire de possession et vente spéculative de masques non conformes aux normes sanitaires.
Le suspect, âgé de 40 ans, a été interpellé dans son épicerie située au quartier Nahda à Salé, en flagrant délit de possession de masques de protection non conformes aux normes sanitaires approuvées, qu'il proposait à la vente à un prix double que celui prédéfini légalement, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que les perquisitions effectuées ont permis la saisie à sa possession de 200 masques.

Mercredi 15 Avril 2020

Lu 789 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif