Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les marchands non financiers anticipent une diminution du nombre de leurs employés



Les patrons s’attendent à une baisse de leur activité au quatrième trimestre 2020



44%des chefs d’entreprise du secteur des services marchands non financiers s’attendent à une baisse de l’activité globale au quatrième trimestre 2020, a annoncé récemment le Haut-commissariat au plan (HCP). Selon les résultats des enquêtes de conjoncture réalisées par l’institution publique au titre du dernier trimestre de l’année 2020 auprès des entreprises opérant dans ce secteur, ces anticipations seraient dues à la baisse prévue dans la quasi-totalité des branches de ce secteur. Des baisses attendues principalement dans les activités du «Transport aérien», de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports» et de l’«Hébergement et restauration», a précisé le Hautcommissariat dans une note d’information relative à ces enquêtes. A en croire l’institution publique, chargée de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc, «40% des chefs d’entreprise anticipent une baisse de la demande et 25% une diminution des effectifs employés». Pour rappel, au premier trimestre 2020, 42% des patrons sondés par le Haut-commissariat estimaient que l’activité du secteur des services marchands non financiers aurait connu une baisse résultant de la baisse d’activité enregistrée au niveau des branches des «Transports aériens», de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports» et de l’«Hébergement». Selon l’enquête de conjoncture portant sur l’évolution de l’activité du secteur des services marchands non financiers au premier trimestre de l’année écoulée et les perceptions des entreprises pour le deuxième trimestre de la même année, la branche des «Télécommunications» avait enregistré une augmentation de l’activité alors que l’évolution de l’activité globale des services marchands non financiers aurait été accompagnée d’une diminution des prestations à l’étranger. Au cours des trois premiers mois de l’année dernière, 31% des patrons avaient aussi jugé d’un niveau inférieur à la normale les carnets de commandes du secteur. Tandis que 71% des chefs d’entreprise avaient pensé que l’emploi aurait connu une stagnation. Rappelons également que les anticipations de la majorité des chefs d’entreprise (62%) du secteur des services marchands non financiers révélaient une diminution de l’activité globale au cours du deuxième trimestre 2020. Dans une enquête de conjoncture auprès des entreprises sur les perceptions pour le deuxième trimestre 2020, le Haut-commissariat avait alors indiqué que ces anticipations seraient dues à la baisse prévue dans la quasi-totalité des branches de ce secteur, principalement dans les activités du «Transport aérien», de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports», du «Transport terrestre» et de l’«Hébergement et restauration». Selon les résultats de cette enquête, «59% des chefs d’entreprise anticipent une baisse de la demande et 31% une diminution des effectifs employés». Au troisième trimestre 2020, les enquêtes trimestrielles du Haut-commissariat au plan révèlent que l’activité des services marchands non financiers aurait été, dans l’ensemble, orientée à la baisse à l’exception de la branche des «Télécommunications» qui aurait connu une hausse. Concernant le taux d’utilisation des capacités de prestation (TUC) du secteur, il ressort qu’il se serait établi à 72%, au lieu de 81% au premier trimestre de l’année écoulée. S’agissant des carnets de commandes du secteur des services marchands non financiers, la majorité des patrons (53%) les ont jugés d’un niveau inférieur à la normale. Quant à l’emploi, 31% des chefs d’entreprise opérant dans ce secteur estiment qu’il aurait connu une baisse au troisième trimestre dernier. 

Alain Bouithy
Lundi 11 Janvier 2021

Lu 575 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.