Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les jeunes au cœur des 2063 projets subventionnés par l’INDH à Essaouira

L’amélioration de l’offre publique en vue de réduire les disparités dans les domaines vitaux du monde rural




Sous le thème «La jeunesse est un vecteur de développement humain », le comité provincial de développement humain à Essaouira vient de célébrer le 13ème anniversaire de démarrage du programme de l’initiative nationale de développement humain. Entamée par une allocution de Jamal Mokhtatar, gouverneur de la province, la cérémonie a été surtout marquée par la présentation du bilan et des perspectives du programme, ainsi que des témoignages de certains bénéficiaires.
 Selon ledit bilan qui a mis en relief l’intérêt consacré aux jeunes par les différentes actions de l’INDH à Essaouira, 2063 projets au coût de 1551 millions de dirhams et profitant à 380.000 bénéficiaires ont été subventionnés par l’INDH à hauteur de 71 %.
A cet effet, 828 projets pour l’amélioration des infrastructures au profit de 319.959 bénéficiaires ont été réalisés, 55 centres d’hébergement au profit de 50631 bénéficiaires ont été créés et 77 actions génératrices de revenus ont profité à 7445 bénéficiaires. Pour les volets socioculturel, socio-éducatif et socio-sportif, 39 activités ont ciblé 167.688 bénéficiaires ainsi que 439 projets d’appui à la scolarisation qui ont profité à 10.000 bénéficiaires.
Selon le bilan présenté, 152 jeunes sont impliqués dans les instances de gouvernance du programme en tant que membres des comités provincial et locaux de l’INDH. La jeunesse est fort présente d’une part dans les associations porteuses de projets avec un taux de représentativité avoisinant les 30%, et d’autre part dans les séances de renforcement des compétences dont avaient bénéficié 1716 acteurs.
 Le slogan «La jeunesse est un vecteur de développement humain » conjugue un choix stratégique de l’INDH qui a mobilisé d’importants investissements dans le cadre de projets ciblant les jeunes d’une manière réfléchie et efficiente. Ce choix pari sur notre jeunesse comme grande richesse et principal acteur dans toute dynamique de développement», nous a déclaré Khalid Chafick, président de la division de l’action sociale à la province d’Essaouira.
Les 77 actions génératrices de revenus, réalisées avec un coût de 28 millions de dirhams ont permis la création de 25 AGR en agriculture, 5 autres en artisanat, 28 projets dans le secteur de la pêche maritime, 12 projets en commerce, et 7 autres dans divers secteurs d’activités.
La stratégie d’intégration des jeunes dans le processus de développement par le biais de la formation professionnelle a permis la création de sept centres socio-professionnels avec un coût de 20 millions de dirhams au profit de 1024 bénéficiaires.  Par ailleurs, la déclinaison du plan d’intégration des jeunes par l’enseignement a permis la réalisation de 87 projets dont l’achat de 57 transports scolaires d’une valeur de 28 millions de dirhams et la création de 29 maisons des étudiantes et étudiants dont le coût  est estimé à 54 millions.
100 mille citoyens, enfants et jeunes surtout, ont bénéficié de projets de création de centres socioculturels, l’achat d’équipements de bibliothèques et la construction d’une médiathèque d’une valeur de 27 millions de dirhams. L’animation sportive n’est pas en reste dans ce bilan qui a mis en avant les projets sportifs réalisés permettant ainsi l’acquisition d’équipements sportifs, la création de centres socio-sportifs, une salle couverte, un stade municipal et des stades sportifs de proximité avec un investissement de 63 millions de dirhams qui va profiter à 167.688 bénéficiaires.
Pour les perspectives des interventions de l’INDH, le comité provincial s’est fixé comme objectif l’amélioration de l’offre publique au profit des jeunes dans des domaines vitaux par le biais d’un programme de réduction des disparités sociales et territoriales dans le monde rural (amélioration des infrastructures dans le monde rural avec un budget de 1,3 milliard de dirhams pour la période 2017/2023), et la déclinaison du protocole-cadre pour le financement des projets de réalisation des stades de proximité dans le rural et périurbain (réalisation de 800 stades de proximité au niveau national avec un investissement de 600 millions de dirhams pour la période  2018/2020). 

Abdelali Khallad
Mercredi 6 Juin 2018

Lu 528 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés