Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les initiatives pour l'abolition de la peine de mort visent à défendre le droit à la vie

Rencontre organisée à Casablanca


Libé
Dimanche 17 Octobre 2021

Tous les efforts et initiatives pour l'abolition de la peine de mort visent à défendre le droit à la vie et les droits de l'Homme, ont affirmé, samedi à Casablanca, des participants à une rencontre, organisée à l'occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, célébrée le 10 octobre de chaque année.

Initiée par la Coalition marocaine pour l'abolition de la peine de mort (CMCPM), le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et l'Observatoire marocain des prisons(OMP), cette rencontre a été l'occasion de s'arrêter sur les initiatives, plaidoiries et débats publics visant l'abolition de la peine de mort.

A cet égard, Mustapha Najmi, conseiller au cabinet de la présidente du CNDH, a souligné que les efforts pour l'abolition de la peine de mort tendent à jeter les bases d'une plaidoirie se rapportant à ce sujet important, notant que l'objectif est d'enrichir et d’élargir les débats sur la défense du droit à la vie pour qu'il ne soit pas l'apanage des défenseurs des droits de l'Homme mais de toutes les franges de la société.

Pour sa part, la présidente de la commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat, Saadia Wadah, a relevé qu'il s'agit d'un débat public qui plaide pour l'abolition de la peine de mort afin de garantir le droit à la vie, notant que la philosophie de la peine doit receler une dimension humaine à travers la réhabilitation et la réinsertion.

De son côté, Housna Zbaghdi, professeur de philosophie, a mis l'accent sur la nécessité d'une approche diagnostique approfondie portant sur ce sujet dont l'essence est une véritable question philosophique avec de multiples dimensions et ramifications, notant par là même l'importance de l'abolition de cette peine dans le cadre du parachèvement des différentes réformes initiées par le Maroc depuis des années.

Cette rencontre-débat, marquée par la participation des acteurs des droits de l'Homme et de la société civile et des universitaires, a offert l'opportunité de s'arrêter sur les différentes activités organisées au niveau national visant à ancrer la culture des droits de l'Homme, notamment le droit à la vie, tout en appelant à adhérer au deuxième protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.


Lu 975 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS