Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les fausses bonnes idées contre la chaleur

Le corps humain pioche dans son réservoir énergétique pour se réchauffer quand il est confronté à une forte chute de température




En cette période de fortes chaleurs estivales où le mercure n’est pas loin de faire exploser les thermomètres, la recherche de la fraîcheur bat son plein. Néanmoins, cette quête se traduit souvent par certains réflexes qui sont en réalité de mauvaises idées et s’avèrent contre-productifs plus qu’autre chose. Programmé pour se maintenir à une température de 37 °C, le corps humain pioche dans son réservoir énergétique dans le but de se réchauffer quand il est confronté à une importante chute de température. Voici quelques exemples à éviter.

Manger froid ou boire glacé
On ne peut nier que lorsqu’on prend  une boisson fraîche ou que l’on mange un repas froid, la sensation de fraîcheur qui en résulte est immédiate. Ceci dit, elle s’atténue aussi rapidement qu’elle survient. Et pour cause, l’estomac fait fi de la température ambiante, car il chauffe tout aliment ingurgité afin de mieux le digérer. Ainsi, plus les aliments sont froids, plus le corps puise de l’énergie pour les réchauffer. Cette chaleur, par ricochet, se répercute sur tout l’organisme.

La douche froide est le meilleur moyen d’avoir chaud
Impossible d’occulter tout le bien que peut nous procurer une douche fraîche en été. Cela étant, il est tout aussi difficile d’échapper au choc thermique qui en résulte. Quand le climat est asphyxiant et que la température est élevée, forcément, la sensibilité de notre organisme au froid est modifiée. Logiquement, prendre un bain dans une eau à 20° alors qu’il fait 37° à l’extérieur, est totalement différent quand il fait 21°. En effet, dans le cas initial, notre corps mènera une lutte contre le froid en se réchauffant, contrairement au second cas, où le corps n’aura quasiment aucun effort à fournir. Donc, en ces temps de canicule, il est conseillé de prendre une douche tiède.

Boire avec modération
Rassurez-vous, il ne s’agit pas de l’apéro, mais plutôt du besoin de plus en plus grandissant en eau. Une condition sine qua non à l’heure où le mercure s’affole, d’autant plus que le corps humain fonctionne avec 60% d’eau. Cet accroissement de la consommation d’eau, 1,5 à 2 litres d’eau au bas mot, combiné à des aliments qui en regorgent, soit principalement des légumes et des fruits, ne comprend pas les sodas, thé, café et boissons alcoolisées. Ces dernières ne sont pas considérées comme des produits hydratants à cause de leur effet diurétique.
Toutefois, cette règle peut avoir des effets néfastes sur les personnes âgées. Boire plus de deux litres par jour peut s’avérer extrêmement dangereux. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces personnes transpirent moins. Ce qui fait que l’évacuation de l’eau absorbée prend plus de temps que chez les plus jeunes. L’excédent d’eau stocké dans leur organisme peut passer par les poumons et aboutir à des œdèmes.  Pour les personnes assujetties à ce type de risque, il est donc plutôt conseillé d’humidifier le visage à l’eau tiède, une manière de se substituer à la transpiration.  

Les vêtements en matière synthétique
Malheureusement, tout le monde n’a pas la chance de faire bronzette sur la plage en cette période estivale. Conséquemment, les choix vestimentaires sont un peu plus complexes que la combinaison, débardeur, short et claquettes, qui plus est lorsque les vêtements que nous portons nous accompagneront toute la journée. Comme les habits synthétiques, en acrylique, nylon, polyester, paraissent peu épais, souples et légers, il nous vient souvent  l’idée de les porter. Sauf que voilà, ce n’est qu’une illusion de l’esprit. A vrai dire, ces derniers n’absorbent pas la transpiration. Ce qui fait qu’elle reste coincée entre le tissu et le corps, provoquant souvent des odeurs peu flatteuses. Quand bien même de nouvelles générations de vêtements synthétiques ont vu le jour, prônant une faculté «anti-transpiration», il n’en reste pas moins que les vêtements faits de fibre naturelle, coton ou lin, restent les plus adéquats sous la canicule.

Chady Chaabi
Mercredi 8 Août 2018

Lu 631 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés