Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


“Les Trois Mousquetaires ” à nouveau au cinéma avec Vincent Cassel et Eva Green


Libé
Dimanche 14 Février 2021

Une nouvelle adaptation au cinéma des “Trois Mousquetaires”, tirée de l’oeuvre d’Alexandre Dumas, est en préparation en France avec notamment Vincent Cassel et Eva Green dans les rôles principaux, a annoncé vendredi la production.

Le roman d’aventures a déjà inspiré de nombreuses adaptations ou oeuvres originales pour le grand écran, en France comme à Hollywood. De Gérard Depardieu et John Malkovich dans “L’Homme au masque de fer” (1998) ou Philippe Noiret et Claude Rich chez Bertrand Tavernier (“La fille de D’Artagnan”, 1994), de prestigieux acteurs s’y sont frottés. Pour ce nouveau projet, la réalisation est confiée au Français Martin Bourboulon, ont précisé les sociétés Pathé et Chapter 2. Auteur de deux comédies, “Papa ou Maman” et “Papa ou Maman 2”, il a également réalisé le très attendu biopic “Eiffel”, avec Romain Duris dans le rôle-titre, dont la sortie est prévue pour le 5 mai. Outre Vincent Cassel (Athos) et Eva Green (Milady), Romain Duris (Aramis) et Pio Marmaï (Porthos) figureront au générique. Et c’est François Civil qui endossera le costume de d’Artagnan.

L’adaptation du texte est confiée au duo Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, plutôt connus pour des comédies, et notamment “Le Prénom”, qui a triomphé au théâtre avant d’être adapté au cinéma. Eva Green jouera Milady et Louis Garrel, Louis XIII. Deux volets sont d’ores et déjà prévus, “D’Artagnan” et “Milady”, qui seront tournés simultanément, en France, pour un budget de 60 millions d’euros, a précisé Pathé. Alors que les salles de cinéma sont toujours fermées en France comme dans de nombreux pays à cause de la pandémie, la sortie est envisagée début 2023.

Laurine Bauby

“Les Trois Mousquetaires ” à nouveau au cinéma avec Vincent Cassel et Eva Green
La réalisatrice et actrice française Laurine Bauby présidera le jury du 9ème festival du cinéma de Oued Noun qui sera organisé du 26 au 28 février à distance, ont annoncé ses organisateurs. Les autres membres du jury sont l’actrice et réalisatrice Latefa Ahrar et le chercheur en cinéma et universitaire tunisien Wassim Korbi. Le Prix du court métrage de ce festival, qui vise à faire valoir le potentiel naturel, culturel et touristique de la région et à contribuer à la promotion des cultures hassanie et amazighe, met en compétition six films, dont Lopsy (Maroc) de Mehdi Ayouche et Vincent avant midi (France) de Guillaume Mainguet. Cinq films de cinq pays vont également concourir pour le prix du meilleur court-métrage documentaire, dont 86 Days (Maroc) de Hassan Maanany et Mourad Khallou, Icarus (Maroc-Hongrie) de Sanaa El Alaoui et The Recovery King (Algérie) de Bougheraaf Abdellah Mansour. Neuf films marocains vont tenter de décrocher le Prix national du court-métrage, dont Andor de Nora Azeoural Tafat, Crack de Blal Touil, Détresse de Najib El Assad, The Last Wave de Mustapha Farmati et In The Heart Oh The Moon de Hicham El Barkaoui. Le festival du cinéma de Oued Noun constitue un grand évènement culturel dans la région Guelmim-Oued Noun avec l’ambition de mettre en valeur le rôle de la culture et de l’art dans l’émancipation des jeunes à travers leur formation aux métiers du cinéma et leur ouverture sur d’autres expériences mondiales. Outre la projection des films, le programme du festival comprend des ateliers de formation aux techniques du cinéma, des colloques, des hommages et une compétition de photos.


Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >