Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les RN reliant Tétouan à Fnideq et Essaouira à Agadir inondées : Des routes nationales fermées à la circulation


A.B
Mardi 30 Novembre 2010

Même si le site de la Direction de la météorologie nationale ne semble nullement concerné par les prévisions météo puisqu'il affiche stoïquement celles d'il y a deux jours, le temps paraît instable à vue d'œil et il pleut des cordes comme chacun a pu s'en rendre compte.
Les afficionados des bulletins météo des télés nationales ont certes été mis au courant du fait que plusieurs alertes ont été notifiées à qui de droit par cette Direction relevant du secrétariat d'Etat auprès du ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, mais ils n'ont certainement pas gardé souvenance de leur contenu, ni des régions qu'elles concernent.
De fait, ils n'ont pas besoin d'être devins pour savoir que les régions traditionnellement touchées par des averses violentes ou fortement arrosées le sont encore.  Notamment celles situées dans le Nord du Royaume. Les pluies qui continuent de s'abattre sur Tétouan et  région, depuis dimanche soir, ont même provoqué la fermeture de la route nationale N 13 reliant Tétouan à Fnideq.
La circulation a été dirigée sur l'autoroute reliant ces deux villes ouverte gratuitement aux usagers, en attendant la réouverture de la route nationale.
Les sapeurs-pompiers, ainsi que des agents de l'équipement ont dû mettre les bouchées doubles  pour pomper l'eau qui a inondé une partie de cette route.
Les pluies ont également provoqué quelques inondations sans gravité dans certains quartiers de la ville de Fnideq et de Martil où les services municipaux ont enregistré une légère montée des eaux de l'oued Diza.
En fait, rien de vraiment grave et la situation devrait rentrer dans l'ordre incessamment, si ce n'est déjà fait.
Autre route nationale ayant souffert de la montée des eaux, celle reliant Essaouira à Agadir a été ouverte à la circulation hier matin. Elle avait été coupée à la circulation samedi après les crues de l'Oued Sidi Yassine. 


Lu 840 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS