Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le stock de premières doses de vaccins au bord de la rupture

Les rendez-vous pris avant le 5 juin ont été annulés


Le stock de premières doses de vaccins au bord de la rupture
La campagne de vaccination nationale et notamment l’administration des premières doses sont quasiment à l'arrêt. En effet, les rendez-vous fixés avant le 5 juin ont été annulés. Si cette brusque et surprenante décision n’a été accompagnée d’aucune explication officielle de la part des autorités compétentes, il n'y a vraiment pas de quoi s’inquiéter. D’autant que ces perturbations sont le propre d’une campagne de vaccination, qui plus est de cette envergure.

Les citoyens qui se sont rendus dans les centres de vaccination pour en sortir finalement sans avoir reçu l’injection sont légion. Certains n’ont pas hésité à exprimer leurs desiderata via les réseaux sociaux. Au vrai, l’annulation de leurs rendez-vous peut être expliquée par un stock de premières doses au bord de la rupture, ou du moins assez faible. Pour preuve, jeudi,seulement 4.000 personnes ont reçu la première dose. L’autre élément de réponse à cette défaillance trouve sa source dans le pass’ vaccinal. Depuis que le précieux document symbolise un retour à une forme de normalité, puisqu’il permet non seulement de circuler librement et sans restrictions sur le sol marocain, mais aussi de voyager à l’étranger, le pass’ vaccinal est un document particulièrement prisé. D’où certainement l’afflux des demandes des citoyennes et citoyens pour se faire vacciner, quand bien même certains étaient réticents au départ.Et ce n’est pas les folles rumeurs infondées sur des vaccins contenant des particules aimantées qui risquent de les en dissuader. A l’évidence, la promesse du monde d’avant et d’une vie plus libre résiste aux théories du complot.

La solution au ralentissement de la campagne de vaccination ne pourrait venir que d’une livraison. Ce pourrait être le cas d’ici à la fin de semaine. Dans le cadre du programme Covax, un mécanisme mis en place en fin 2020 par GAVI «Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation», en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé, l’UNICEF et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies, un arrivage de 650.000 doses du vaccin AstraZeneca est attendu sous peu par les autorités sanitaires marocaines. Ce serait la dernière livraison du programme COVAX destinée au Maroc qui a d’ores et déjà reçu 957.600 doses en deux fois. En réalité, il en faudra beaucoup plus pour atteindre l’objectif fixé par l'exécutif, à savoir immuniser 30 millions de Marocaines et Marocains. La Chine a promis de livrer 10 millions de vaccins entre avril et mai, elle en a livré 8,5 millions. Il reste un reliquat de 1,5 million qui pourrait être livré à tout moment. La Chine a un rôle capital à jouer. Le laboratoire d’Etat, CNBG Sinopharm, n’a pour l’instant livré que 10 millions de doses. Il doit encore en livrer un peu plus de 30millions supplémentaires.

Ces dernières semaines ont prouvé que sansla pénurie de vaccins, la campagne nationale aurait été autrement plus fructueuse. Malgré ces obstacles, le cumul des premières doses injectées depuis janvier jusqu’à ce jeudi 10 juin, a atteint 9.359.017. S’agissant des personnes ayant reçu une double injection, elles ont atteint un total de 6.878.656. Mais en parallèle, il va falloir tout de même redoubler de vigilance. La situation sanitaire étant un peu plustendue ces derniers jours. En plus des 376 nouveaux cas de contamination au coronavirus détectés, le taux de positivité a atteint 4,1%. Sanssurprises donc, le nombre de cas actifs a lui aussi grimpé pour s’établir à 3.274 cas et celui des cassévères ou critiques à 211.

C.E

Le variant indien 60% plus contagieux que le britannique

Le variant Delta de coronavirus, identifié pour la première fois en Inde, est environ 60% plus contagieux que le variant Alpha découvert en décembre dernier au sud de l'Angleterre qui était jusqu'alors dominant au pays, a révélé, vendredi, une nouvelle analyse de l'organisme public Public Health England (PHE). Cette étude montre également que les cas du variant Delta ont triplé en une semaine au Royaume-Uni, passant de 12.431 dans la semaine du 3 juin à 42.323 actuellement. Cela représente désormais plus de 90% des nouveaux cas de Covid-19, selon PHE, qui note, toutefois, que cette augmentation ne s'accompagne pas d'une hausse des hospitalisations dans les mêmes proportions. L'organisme public souligne, par ailleurs, que "les données indiquent que le programme de vaccination continue à atténuer l'impact de ce variant" chez les personnes ayant reçu deux doses de vaccin anti-Covid-19. Ces données interviennent alors que le gouvernement examine un éventuel report d’un mois, de la quatrième étape du déconfinement censée mettre fin aux dernières restrictions le 21 juin.

Selon le quotidien TheTimes, cette prolongation est envisagée afin de garantir que les entreprises puissent planifier leur réouverture complète avec la certitude qu'elles ne seront pas touchées par davantage de retards. Soumis à un strict confinement depuis décembre, le Royaume-Uni a commencé à alléger les restrictions début avril après une nette amélioration de la situation sanitaire. Mais, la poussée sérieuse du variant indien inquiète désormais les autorités, qui misent sur l'élargissement de la campagne de vaccination aux plus jeunes.

Figurant au Top 15 des pays ayant réussi leur campagne de vaccination, le Royaume-Uni a déjà vacciné plus de 69 millions de personnes contre la maladie de Covid-19, dont plus de 40 millions ont reçu une première dose et plus de 28 millions ont eu une deuxième injection.

Libé
Vendredi 11 Juin 2021

Lu 565 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS