Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le spread du dirham franchit à la baisse le seuil des -3%


Libé
Vendredi 18 Décembre 2020

Le spread du dirham (MAD) a franchi, la semaine dernière, son plus bas annuel de -3% traduisant un écart plus important entre le cours de référence USD/MAD et son cours central, selon Attijari Global Research (AGR). En effet, le cours de référence continue d'évoluer autour des 9 dirhams, soit son plus bas niveau depuis fin 2014, précise AGR dans sa note "MAD Insights" couvrant la période allant du 07 au 11 décembre 2020. Cette tendance baissière du spread de liquidité du dirham s’explique par le rehaussement de la position de change des banques, explique la note, ajoutant que cette dernière s’établit à plus de 8,6 milliards de dirhams (MMDH), proche de ses plus hauts annuels, rapporte la MAP.

Au final, la variation de la parité USD/MAD s’explique par un effet panier de 0,28% contre un effet marché de -0,10% cette semaine, ajoute la même source. La note fait ressortir aussi que les niveaux actuels du dirham face à l’euro et au dollar créent de réelles opportunités de couverture du MAD. Ainsi, AGR recommande aux opérateurs importateurs en dollar ou exportateurs en euro de couvrir leurs futures positions en devises. "Par ailleurs, nous accordons cette semaine une attention particulière à la livre sterling qui subit actuellement une très forte volatilité sur les marchés", ajoute la même source. Tenant compte d’un flux import plus important que celui à l’export, le spread de liquidité devrait s’orienter à la hausse, dans le même sens où la position de change des banques devrait se rétrécir, voire s’établir en territoire négatif. AGR maintient son scénario évoquant une perspective de "dépréciation du dirham face au dollar et à l’euro durant les 3 mois à venir".

Ainsi, AGR anticipe "un inversement de la tendance actuelle de la parité USD/MAD" et "une accentuation du mouvement de dépréciation du dirham face à l’euro". Selon ses estimations, la parité EUR/MAD devrait augmenter de 0,4%, 0,7% et 0,9% à horizon 1, 2 et 3 mois. De même, les amplitudes de dépréciation du MAD seraient plus importantes face au dollar en raison du poids prépondérant de cette devise dans la rubrique importation, fait remarquer la note, ajoutant que la parité USD/MAD devrait s’établir en hausse de 1,8%, 2,2% et 2,4% à horizon 1, 2 et 3 mois.


Lu 589 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS