Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le sociétés intérimaires doivent se conformer à la loi


Le sociétés intérimaires doivent se conformer à la loi
Il faut dire que le travail intérimaire devait concerner des métiers bien définis. C'est un travail pour une durée déterminée qui offre la possibilité à toute entreprise ayant une activité dense et un nombre de salariés permanents mais qui a besoin de recruter plus de main-d'œuvre pour une période limitée dans le temps.
D'autre part, il y avait une seule entreprise de travail intérimaire, en situation légale, à mon arrivée à ce département. En tant que ministre de l'Emploi, j'ai 5 ou 6 entreprises qui sont devenues légales. Le code prévoit que l'entreprise de travail intérimaire doit déposer auprès de la CDG une caution. Après des négociations et des réunions et tenant compte du code du travail qui prévoit une commission tripartite composée du gouvernement, syndicats et patronat. Je comprends la position de la CGEM qui demande de revoir ladite garantie auprès de la CDG mais il faut respecter la loi.
Je note aussi que dans le cadre de la coordination que nous avons entamée entre la CNSS et l'inspection du travail depuis trois mois, l'inspecteur est obligé, s'il découvre qu'un salarié n'est pas déclaré, d’établir un rapport à la CNSS qui déclenchera le mécanisme. Je note au passage qu'en arrivant au ministère, j'ai constaté que des gens qui assuraient la sécurité au niveau du ministère de l'Emploi n'avait ni carte de travail ni CNSS, ni couverture médicale, ni SMIG. J'ai appelé les responsables de la société contractante et nous nous sommes rendu compte que la procédure veut que les marchés de l'Etat soient destinés  au moins disant. Nous avons, donc, revu les clauses de contrat pour respecter les dispositions légales.
N'ayant pas voulu respecter ses engagements, j'ai appelé l'inspecteur du travail à venir faire son travail au sein des locaux, ce qui est une première au Maroc. Aujourd'hui, les personnes qui assurent la sécurité au niveau du département de l'Emploi ont la couverture sociale et l'assurance maladie.
A travers la CNSS, on a déclenché la procédure pour régulariser la situation au niveau des établissements publics ou privés qui font appel aux sociétés de sécurité peu respectueuses des dispositions légales.


L B
Samedi 31 Janvier 2009

Lu 294 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Avril 2012 - 10:50 Un ouvrage signé Hassan Habibi

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS