Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le recul du taux de chômage à 11,4% sans grand impact

Les chiffres du HCP signalent une situation beaucoup moins réjouissante pour les jeunes et les femmes


Alain Bouithy
Vendredi 4 Novembre 2022

Le recul du taux de chômage à 11,4% sans grand impact
A 1.378.000, le nombre de chômeurs a baissé de 70.000 personnes au troisième trimestre 2022. D’après le Haut-Commissariat au plan (HCP), cela correspond à une baisse de 5%, résultant d’une diminution de 62.000 chômeurs en milieu urbain et de 8.000 en milieu rural.

Le taux de chômage est ainsi passé de 11,8% à 11,4% (-0,4 point), de 16 % à 15% en milieu urbain (-1 point) et a stagné à 5,2% en milieu rural, a indiqué l’organisme public.

Dans sa note d'information relative à la situation du marché du travail au troisième trimestre de 2022, le Haut-commissariat précise que « le taux de chômage a baissé de 0,9 point parmi les hommes, passant de 10,4% à 9,5%, contre une augmentation parmi les femmes, passant de 16,5% à 17,8% ».

Dans le même temps, une baisse a également été observée chez les diplômés où ce taux est passé de 18,7% à 17,7%, les non diplômés (4,4% à 4,1%), les personnes âgées de 45 ans et plus (3,7% à 3,1%) et les personnes âgées de 25 à 34 ans (18,8% à 18,4%).

La tendance était plutôt à la hausse chez « les jeunes âgés de 15 à 24 ans qui ont vu, par contre, leur taux de chômage augmenter, passant de 31% à 31,7% », a souligné le Haut-Commissariat dans sa note d’information.

De plus, toujours selon le HCP, le taux d’activité a baissé de 45,1% à 44% au niveau national, entre le troisième trimestre de 2021 et la même période de 2022.

Sur la même période, « il a baissé de 50,3% à 48,1% en milieu rural et de 42,4% à 41,9% en milieu urbain », a poursuivi le Haut-commissariat indiquant que l’écart entre hommes et femmes a atteint 50,2 points, avec des taux d’activité respectifs de 69,5% et de 19,3%.

Bien qu’il ait baissé de 39,8% à 39% au niveau national, le taux d’emploi a toutefois connu une légère hausse de 0,1 point en milieu urbain (de 35,6% à 35,7%), alors qu’il a perdu 2,2 points en milieu rural (de 47,7% à 45,5%).

De l'analyse du HCP, il ressort que « l'écart entre hommes et femmes a atteint 47 points avec des taux d'emploi respectifs de 62,9% et de 15,9% ». Comme le rappelle l’organisme public dans sa note d’information, ces taux étaient de 63,1% et de 17,1%, une année auparavant.

Selon le Haut-Commissariat, « le volume de l’emploi a baissé de 58.000 postes au troisième trimestre de 2022, suite à une perte de 194.000 postes en milieu rural et une création de 136.000 postes en milieu urbain ».

Par type d’emploi, il ressort des données collectées que 210.000 emplois non rémunérés ont été perdus, suite à une perte de 212.000 en milieu rural et une création de 2.000 en milieu urbain ; tandis que l’emploi rémunéré s’est accru de 152.000 postes, après une création de 134.000 emplois en zone urbaine et de 18.000 en zone rurale.

L’analyse de ces données montre que le secteur de l’"agriculture forêt et pêche" a perdu 237.000 postes d'emploi (-7%), entre le troisième trimestre de 2021 et celui de 2022, résultat d’une baisse de 233.000 en milieu rural et de 4.000 en milieu urbain.

Durant la même période, « le secteur des BTP a perdu 38.000 postes, 34.000 en milieu rural et 4.000 en milieu urbain, ce qui correspond à une baisse de 3% du volume de l'emploi dans ce secteur », a fait savoir le HCP.

Au niveau du secteur des "services", le Haut-Commissariat indique qu’il a été créé 189.000 postes d’emploi à l’échelle nationale (151.000 en milieu urbain et 37.000 en milieu rural). Le secteur a ainsi enregistré une hausse de 4% de l’emploi au cours de la même période.

Résultat d’une création de 36.000 postes en milieu rural et d’une baisse de 6.000 en milieu urbain, le secteur de "l’industrie" a pour sa part enregistré une hausse de 2% du volume d’emploi après la création de 29.000 postes d’emploi.

Alain Bouithy


Lu 1221 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS