Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le programme d'aide au logement débutera le 1er janvier 2024


Libé
Dimanche 22 Octobre 2023

Le programme d'aide au logement débutera le 1er janvier 2024
Le programme d’aide directe à l’acquisition du logement principal débutera le 1er janvier 2024, a indiqué, vendredi à Rabat, la ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Zahra El Mansouri.

Ce nouveau programme, dont les grandes lignes ont été présentées mardi dernier par Mme El Mansouri devant SM le Roi Mohammed VI lors d’une séance de travail consacrée au secteur de l’habitat et de l’urbanisme, s’étale sur cinq ans (2024- 2028) et s’inscrit en droite ligne avec la vision clairvoyante du Souverain, pour la consolidation des fondements de l’Etat social et la consécration du droit au logement, a précisé la ministre lors d’une conférence de presse de présentation de ce programme.

Le programme est le fruit du dialogue national sur l’urbanisme et l’habitat au niveau des douze régions du Royaume, avec la participation de toutes les parties concernées, a-t-elle ajouté, relevant que les recommandations de ce dialogue national sont en harmonie avec le Nouveau Modèle de Développement.

Il vise à renouveler l’approche d’aide à l’accès à la propriété et à soutenir le pouvoir d’achat des ménages, à travers une aide financière directe à l’acquéreur, a-t-elle souligné, notant que les Marocains résidant au Maroc ou à l’étranger, qui ne sont pas propriétaires au Maroc et qui n’ont jamais bénéficié d’une aide au logement, y sont éligibles.

Sur le plan social, a poursuivi la ministre, le programme d’aide au logement permettra de faciliter l’accès au logement pour les classes sociales à faible revenu et la classe moyenne, de réduire le déficit en logement et d’accélérer l’achèvement du programme "Villes Sans Bidonvilles".

Sur le plan économique, ce programme contribuera au renforcement de l’offre de logement et à la redynamisation du secteur de l’habitat et du secteur privé, notamment les PME ainsi que la création d’emploi, a-t-elle ajouté. Par ailleurs, Mme El Mansouri a indiqué que le montant de l’aide au logement est fixé à 100.000 dirhams pour l’acquisition d’un logement dont le prix de vente est inférieur ou égal à 300.000 DH TTC, et à 70.000 dirhams pour l’acquisition d’un logement entre 300.000 DH et 700.000 DH TTC.

Dans la même lignée, elle a rappelé que le Royaume a connu le lancement de plusieurs initiatives Royales durant les vingt dernières années, ayant permis à quatre millions de citoyens à faible revenu d’acquérir un logement décent et d’améliorer leurs conditions de vie. Le dernier programme, datant de 2010, a permis jusqu'à présent de réaliser 650.000 unités de logement, sachant que 100.000 logements sont en cours de réalisation à l’horizon 2026, a-t-elle dit.

Elle a, dans ce sens, fait observer que 113.000 unités de logements, bénéficiant du programme d’aide directe à l'acquisition, sont créées chaque année, soulignant que le gouvernement aspire, à travers ce programme, à augmenter ce chiffre de 10% par an.

​Coût du programme

Le programme d’aide directe à l’acquisition du logement principal devrait coûter au Budget de l’Etat environ 9,5 milliards de dirhams (MMDH), a indiqué la ministre. Elle a précisé que les prévisions, basées sur la production du marché, au sujet de ce nouveau programme qui s’étale sur cinq ans (2024-2028), portent sur un effectif allant de 70.000 à 100.000 unités de logement. S’agissant des conditions d’accès à ce programme, la ministre a souligné l’impératif d’affecter le logement à la résidence principale de l’acquéreur pour une durée de cinq ans, ainsi que l’obtention du permis d’habiter à compter du 1er janvier 2023.

​Lancement d' une plateforme digitale

 La ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Zahra El Mansouri, a annoncé le lancement d'une plateforme digitale pour la gestion du programme d'aide directe au logement.

La plateforme dédiée à la gestion de ce nouveau programme vise à simplifier les procédures, à alléger les démarches et les déplacement des citoyens auprès des administrations et à les accompagner depuis la phase du dépôt de la demande jusqu’à l’acquisition, a expliqué Mme El Mansouri .

La ministre a relevé que la plateforme, qui sera mise en place en vertu d’une convention avec la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG ), veille à instaurer la transparence et la hiérarchisation des demandes sur la base de l’inscription et du dépôt sur la plateforme, faisant savoir que des consultations sont en cours avec des établissements auxquels les citoyens pourraient recourir en vue de les accompagner dans le remplissage de la demande sur la plateforme et le suivi de l’opération.

De son coté, le secrétaire général du département de l’Habitat et de la Politique de la ville, Youssef Hassani, a relevé que tout citoyen désirant bénéficier de l’aide est tenu d'accéder à la plateforme digitale, soit directement ou par le biais des établissements qui seront à sa disposition à titre gracieux. Il aura à renseigner son nom complet, ainsi que le numéro de sa CNIE et devrait pouvoir recevoir une réponse, sous sept jours, sur la possibilité de bénéficier de cette prestation. Après à l’obtention du permis d’habiter et du compromis de vente rédigé par un notaire, le bénéficiaire est appelé à déposer ce document sur la plateforme, sous sept jours, pour bénéficier du montant de l’aide dans un délai maximum de 15 jours, a-t-il poursuivi.

A cet effet, le président du Directoire du Holding d’Aménagement Al Omrane, Houssni El Ghazaoui, a affirmé que son groupe est impliqué dans ce programme d’aide avec pour objectif la fourniture d'un logement décent et abordable dans l’ensemble du territoire national. Plus de 70 agences affiliées au groupe Al Omrane sont mobilisées pour accompagner ce programme d’aide, à travers l'investissement dans l'aménagement de logements pour les citoyens qui souhaitent en bénéficier, ainsi que la fourniture de terrains pour les petits et moyens promoteurs immobiliers et les auto entrepreneurs désirant construire et vendre des bâtiments à usage d’habitation.


Lu 739 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p