Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le mouvement démocratique perd l'un des piliers du processus de l'édification de la Nation

Le Premier secrétaire et le Bureau politique de l'USFP déplore le décès du fondateur et dirigeant Mohamed Lahbabi


Libé
Jeudi 22 Juin 2023

Avec profonde affliction et consternation, nous annonçons le décès du fondateur et dirigeant ittihadi Ssi Mohamed Lahbabi qui a rendu l’âme mardi 20 juin 2023.

L’USFP (ex-UNFP) perd ainsi l’un de ses fondateurs et l’un de ses  militants fidèles et inébranlables. De même le mouvement démocratique perd l’une des figures de proue du processus de l’édification de la Nation.

En effet, le défunt avait été directeur de Cabinet du regretté Abderrahim Bouabid, ministre alors de l’Economie et des Finances au gouvernement présidé par Abdellah Ibrahim dans les années 60 du siècle passé.

Il a pris part aux côtés de plusieurs nationalistes progressistes aux efforts consentis pour l’indépendance de la décision politique et économique durant la période post-protectorat.
Mohamed Lahbabi a obtenu son baccalauréat en 1947, avant de poursuivre ses études supérieures à l’Institut des études politiques à Paris, où il avait rencontré feu Abderrahim Bouabid.

Diplômé en sciences politiques et en économie et titulaire d’un doctorat en droit, Mohamed Lahbabi a regagné le Maroc en 1955. Il a publié un livre intitulé : «Le gouvernement marocain à l’aube du 20ème siècle», dont il a présenté une copie à Feu S.M Mohammed V.

Le défunt fait partie des professeurs pionniers qui ont participé à la formation de plusieurs générations au sein de  l’université marocaine.

L’histoire nationale retient que le regretté a su allier la formation scientifique à la production académique, en plus de son engagement dans tous les aspects de la vie nationale, publiant plusieurs ouvrages de référence, dont « Les années 80 de notre jeunesse », préfacé par feu Abderrahim Bouabid.

Il a payé de sa liberté le prix de ses positions aux côtés des autres dirigeants du parti en 1981 après son arrestation suite à la célèbre position de l’USFP quant à la question du référendum.

Au nom du Premier secrétaire du parti, des membres du Bureau politique, des militants et militantes ittihadis, nous présentons nos condoléances les plus attristées à la petite et à la grande familles du défunt, ainsi qu’à l’ensemble des démocrates, implorant Dieu le Tout-Puissant d’avoir le défunt en Sa Sainte Miséricorde.

Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons. 
 


Lu 542 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p