Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le marché des capitaux veut moderniser les outils de financement des PME




Le marché marocain des capitaux veut aller vite pour moderniser les outils de financement des petites et moyennes entreprises (PME), a affirmé, mercredi à Doha, la présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Nezha Hayat.
Le marché marocain des capitaux a connu de nombreuses mutations, particulièrement l'activation des mécanismes apportés par le nouveau règlement général de la Bourse de Casablanca portant notamment sur le marché alternatif des PME et la création d'une plateforme consacrée aux investisseurs qualifiés, a souligné Mme. Hayat qui intervenait lors de la 44ème réunion du Comité régional Afrique-Moyen-Orient affilié à l'Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV).
Donnant un aperçu sur le processus de développement du marché marocain des capitaux, la responsable marocaine a abordé l'entrée en vigueur des Fonds de placement collectif en immobilier suite à l’achèvement de leur cadre législatif et réglementaire, rapporte la MAP.
Elle a aussi mis l’accent sur le lancement par l'Autorité marocaine du marché des capitaux du système spécial de qualification et du mécanisme d'octroi d'accréditation et de licence au profit des professions du marché.
Par ailleurs, la présidente de l’AMMC a fait remarquer que les entreprises opérant sur le marché des capitaux marocain sont obligés de respecter les règles de divulgation financière ainsi que les exigences environnementales, sociales et de gouvernance.
Le Maroc, a-t-elle indiqué, est en train de finaliser le cadre législatif et réglementaire pour le lancement de plateformes de financement participatif (Crowdfunding), ajoutant qu’il s’agit de la première expérience du genre en Afrique et au Moyen-Orient.
Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, avait présenté récemment au Parlement un projet de loi sur le Crowdfunding visant notamment à mobiliser de nouvelles sources de financement au profit des petites entreprises et des jeunes porteurs de projets.
La 43e réunion du Comité régional Afrique-Moyen-Orient, qui a connu la participation de représentants de plus de 20 pays, a été organisée par l'Autorité des marchés financiers du Qatar en partenariat avec l’OICV.
L’OICV, qui compte plus de 200 membres, principalement des régulateurs et des institutions internationales, a pour mission d’élaborer des standards internationaux permettant d’assurer le bon fonctionnement, la transparence et l’intégrité des marchés financiers et la protection de l’investisseur.
Le Comité régional Afrique-Moyen-Orient est l’un des quatre comités régionaux constitués par l’OICV et qui centralise les questions régionales liées à la réglementation des valeurs mobilières dans la région.

Vendredi 31 Janvier 2020

Lu 1539 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.