Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le discours Royal constitue une feuille de route soutenant en tant que priorités l'équité, l'égalité, la solidarité et la paix entre les peuples


Libé
Mardi 2 Août 2022

Sous la présidence du Premier secrétaire, le Bureau politique de l’Union socialiste des forces populaires a tenu une réunion samedi 30 juillet 2022 immédiatement à l’issue du Discours Royal à l’occasion de la glorieuse Fête du Trône afin de délibérer de sa teneur dont l’unanimité des interventions a relevé le caractère exceptionnel provenant de l’attachement de Sa Majesté à cibler sa vision et la focaliser autour des enjeux à vocation stratégique en veillant à y faire face à partir de la valorisation des facteurs de la force symbolique et matérielle et le dépassement des dysfonctionnements qui entravent l’édification du Maroc du progrès et du développement.

Ainsi, étant en parfaite symbiose avec cette vision fondée sur les principes d’équité et d’égalité, nous avons, au sein de l’Union socialiste des forces populaires, saisi avec grande satisfaction les signaux Royaux appelant à la réforme du Code de la famille et à l’actualisation de ses dispositions de manière à ce qu’il soit à même de dépasser toutes les défaillances révélées dans l’expérience passée, étant des entraves principalement sociologiques liées aux résistances mentales contre le processus de la modernisation, la rationalisation et l’ouverture. 

La mise en place de législations et de lois dans l’objectif de l’habilitation et la reconsidération des femmes aboutissant, par là, à la parité, comme l’a dit Sa Majesté le Roi, induit une conception avancée du référenciel  juridique et législatif qui ne devrait pas se contenter de réglementer tout ce qui se produit dans la société alors que cela est entaché d’injustices historiques mais doit faire l’objet d’une appropriation pédagogique et anticipative. La loi doit alors mener vers le progrès, la modernisation et l’égalité, car la genèse de la loi consiste à supprimer les injustices et non les réglementer.

C’est pour cela que nous avons enregistré fort positivement la teneur du Discours Royal quant au chantier de la modernisation et de l’actualisation du Code de la famille et des autres éléments  de l’instauration des droits effectifs des femmes tout en faisant recours à un domaine délibératif privilégiant l’équité et l’égalité totale ainsi que la parité, le progrès et la dignité humaine, ce qui est en mesure de refléter la tendance moderniste de l’approche Royale, tendance qui suppose une perception rationnelle des textes religieux et rompt avec la saisie textuelle de ces préceptes de même qu’elle s’appuie sur les  signifiants de la chariaâ qui induisent le changement des jugements en fonction du changement des contextes mais aussi la priorisation de l’esprit de la législation islamique motivé par les finalités de justice, de dignité et d’égalité.
Le Maroc demeure soucieux de régler tous les différends entre les pays du Grand Maghreb et ses peuples
Par ailleurs, en cohérence avec l’horizon de l’Etat social en tant qu’option stratégique, Sa Majesté le Roi a rappelé que le Maroc a transformé la dure conjoncture du Covid en une étape d’accélération de la création d’un nouveau paradigme de développement sur la base de l’équité sociale, en commençant par la prise de conscience de la priorité de la souveraineté sanitaire à travers la généralisation du système de l’assurance obligatoire incluant les non salariés de même que les bénéficiaires actuels du RAMED en passant par l’extension des allocations familiales pour englober toutes les catégories vulnérables et la célérité de l’établissement du fichier social unifié.

Nous, au sein de l’USFP, compte tenu de notre référentiel démocratique social, nous retrouvons en plein milieu de ce chantier social inédit et sommes déterminés, en synergie avec l’esprit du Discours Royal, à éviter de nous impliquer dans toute surenchère politicienne car nous estimons que c’est là un chantier de l’Etat marocain et non celui d’un gouvernement de passage, et qui nécessite une parfaite cohésion collective, Etat et société. En outre, nous considérons à l’USFP que nous sommes aujourd’hui en présence de ce qu’on pourrait appeler la marche sociale.
Sa Majesté le Roi met en garde contre les dangers de la cupidité, du monopole et des spéculations sur la paix sociale
Et compte tenu du fait que la marche sociale est tributaire d’une économie nationale solide à même de constituer un levier de développement, de progrès et d’égalité et non une introduction à la rente et aux spéculations qui ne font qu’accentuer les disparités sociales et spatiales, le Discours Royal, dans le cadre de la démarche de franchise que l’on pourrait considérer comme faisant partie des constantes des Discours Royaux, a reconnu les difficultés que traverse l’économie nationale du fait des répercussions de la pandémie, de l’instabilité des prix dans le marché mondial et de l’impact de la sécheresse mais n’usant pas de langage justificatif pour se dérober des obligations d’atténuer les effets de la crise économique et les dépasser. Bien au contraire, il a estimé que l’actuelle conjoncture exceptionnelle et délicate n’est pas un prétexte pour renoncer au soutien des catégories vulnérables ni pour s’abstenir de répondre aux besoins des classes sociales. C’est pourquoi le soutien des agriculteurs et l’augmentation du budget de la Caisse de compensation ne doivent pas constituer un motif de prétention vis-à-vis des Marocains modestes comme cela est fréquent hélas dans les déclarations de certains ministres. C’est plutôt  un devoir de l’Etat à l’égard de ses citoyens et «  c’est bien peu au regard de ce que méritent vraiment les Marocains », comme l’a affirmé notre auguste Souverain.

Le Discours de Sa Majesté le Roi, quant au volet économique, s’est avéré comme une boussole paisible, remettant en considération la valeur de la solidarité, mettant en garde contre  les menaces de la cupidité, des spéculations et du monopole pour la paix sociale et plaçant tout un chacun face à ses responsabilités, aussi bien l’acteur gouvernemental que l’acteur économique. 

Ce n’est pas une ère d’opportunités pour l’accumulation des profits au détriment des citoyens et des ménages mais un temps qui nécessite la solidarité et la priorisation de l’intérêt général. Par ailleurs, les conjonctures internationale, épidémique et climatique ne peuvent pas servir de prétexte pour se détourner du devoir de protection du revenu individuel des ménages et de leur pouvoir d’achat.

Quant au parachèvement de la stratégie d’édification du Grand Maghreb, Sa Majesté le Roi a tenu à tendre, encore une fois, sa main à l’Algérie sœur en insistant sur  l’obligation de mettre un terme à toutes les formes de récriminations hostiles de part et d’autre entre les peuples marocain et algérien. Cela pourrait être considéré comme un pari sur le Maghreb des peuples pour la mise en place de la complémentarité maghrébine escomptée. C’est également être conscient que toutes les avancées diplomatiques attestées par l’ennemi avant l’ami, demeurent insuffisantes à l’ombre de la tention régionale entre voisins et que le Maroc, en dépit de ces crispations passagères, restera soucieux de régler les différends entre les pays du Grand Maghreb et ses peuples et ne permettra jamais que les différends soient investis par des forces externes de la région dans l’attisement des climats de divergence entre les peuples maghrébins.

Nous, au sein de l’Union socialiste  des forces populaires, estimons que le Discours Royal se présente comme une feuille de route fondée sur des déterminants stratégiques de valeurs, mettant en avant les priorités de l’équité, de l’égalité, de la solidarité et de la paix entre les peuples. Et nous souhaitons que les acteurs politiques, économiques et civils soient à la hauteur des ces enjeux pour un Maroc de progrès et de dignité.              


Lu 964 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p