Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le déficit commercial repart à la hausse à fin mai

Les exportations enregistrent un accroissement de +22,3% plus important que celui des importations (+10,7%)


Alain Bouithy
Jeudi 8 Juillet 2021

Le déficit commercial s’est aggravé en mai 2021, atteignant 80,95 milliards de dirhams (MMDH) à fin mai 2021, selon les chiffres de l’Office des changes rendus publics récemment.

Après quatre mois d’allègement observé en janvier (32,7%), février (15,9%), mars (11,2%) et avril (4,2%), ils’est établi à 80.95MMDH à fin mai 2021 contre 73.33MMDH à fin mai 2020, soit une hausse de 10,4% ou +7.62MMDH. Tandis que le taux de couverture, quant à lui, s’améliore de 2,7 points (61% à fin mai 2021 contre 58,3% durant la même période de l’année précédente).

Dans ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de mai 2021, l’Office des changes indique que les exportations se sont situées à 126.68MMDH au terme des cinq premiers mois de l’année. Ce qui correspond à une hausse de+23,5%, équivalant à 24.14MMDH.

En parallèle, les importations ont enregistré une augmentation de +31.77MMDH correspondant à une progression de +18,1%, relève la même source.

D’après les explications de l’Office des changes, la hausse des importations de marchandises (+18,1%) est liée à l’augmentation des achats de la totalité des groupes de produits, principalement, des produits finis de consommation (+12.64MMDH), des demi produits (+6.83MMDH), des biens d’équipement (+6.28MMDH) et des produits énergétiques (+2.79MMDH).

Selon les statistiques relatives à cette période, la hausse des importations des produits finis de consommation (+34,8%) est intervenue suite essentiellement à l’augmentation des achats des parties et pièces pour voitures de tourisme (+57,1%) et à ceux des voitures de tourisme (+54,2%).

Comme le relève l’Office dans sa note, après une baisse affichée en 2020 suite aux effets duCovid19, les importations de ces deux produits sont reparties à la hausse pour atteindre des niveaux presque similaires à ceux réalisés en 2019.

La même source note que les importations des demi produits qui se sont situées à 45.15MMDH à fin mai 2021 contre 38.32MMDH une année auparavant,soit une hausse de 17,8%, en raison principalement de la hausse des achats des fils, barres et profilés en cuivre (+72,5%).

Dans le même sillage, les achats des biens d’équipement ont progressé de 14,4%, passant de 43.50MDH à fin mai 2020 à 49.79MMDH à fin mai 2021,fait savoir l’Office soulignant ainsi que la part de ces deux groupes de produits dans le total des importations à fin mai 2021 s’est située à 45,7%.

Côté exportations des marchandises, il ressort des données analysées qu’à fin mai 2021, elles ont enregistré un accroissement de 23,5% (+24.14MMDH) pour s’établir à 126.68MDH contre 102.53MMDH un an auparavant.

« Cette hausse concerne les ventes de la majorité des secteurs, principalement le secteur de l’automobile, celui du textile et cuir et celui des phosphates et dérivés », relève l’Office précisant à ce propos que les exportations du secteur automobile ont atteint 35.38MMDH à fin mai 2021 contre 23.66MMDH une année auparavant. Ce qui représente une augmentation de +49,5% équivalant à +11.71MMDH. L’Office des changes attribue cette évolution principalement à la hausse des ventes du segment de la construction (+44%) et celles du segment du câblage (+47,4%), deux compartiments dont les exportations sont restées égales à celles réalisées durant la même période en 2019.33,9% et 53,9% à fin avril 2021.Au niveau minier, il apparait que les exportations des phosphates et dérivés ont bondi de de 17,4% (+3.57MMDH), pour s’élever à 24.15 MMDH à fin mai 2021 contre 20.58 MMDH à fin mai 2020, en raison principalement de la hausse des ventes de l’acide phosphorique (+2.183MDH) et celles des engrais naturels et chimiques (+1.71MMDH). Il est à noter que les exportations du secteur agriculture et agroalimentaire, celles de l’Electronique et l’électricité et celles des autres extractions minières ont affiché des hausses respectives de 6,7%, 40,2% et 55,2% à fin mai 2021, selon l’Office des changes. Alors que les exportations du secteur de l’aéronautique se sont établies à 5.516MMDH à fin mai 2021 contre 5.904MDH à fin mai 2020. Ce qui r à une baisse de 6,6% (-388MDH). Ainsi,«la part de ce secteur dans le total des exportations perd 1,4 point s’établissant à 4,4% contre 5,8% une année auparavant», fait savoir l’OC. 


Lu 482 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS