Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le concert de “She'Koyokh Quintet”, une invitation à découvrir le patrimoine musical turc




Le public du Festival Mawazine et les amateurs de la musique raffinée ont vécu, dimanche soir, au site historique du Chellah à Rabat, des moments forts et intenses lors d’un concert d'exception du groupe turc "She’Koyokh Quintet" durant lequel ils ont pu apprécier leurs plus belles chansons puisées dans un authentique patrimoine musical turc.
Le groupe, accueilli chaleureusement dès son entrée sur scène par une standing ovation, a animé une soirée artistique exceptionnelle qui révèle ses talents, et ce dans le cadre de la 18ème édition du festival (21-29 juin) placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Cette soirée a réuni des mélomanes de différentes générations et a vu converger et fusionner plusieurs répertoires musicaux.
Le quintet a exprimé sa joie de rencontrer le public de Mawazine, l’invitant à découvrir le patrimoine musical de différentes régions de par le monde et lui offrant une belle composition de ses chansons portant la griffe et l’identité singulière du groupe, à commencer par une chanson du patrimoine turc suivi par une sélection de titres romantiques.
Lors de cette soirée musicale, She’Koyokh Quintet a interprété, avec brio et professionnalisme, un mélange de musique traditionnelle et de chansons folkloriques dont les thématiques puisent leur quintessence de la vie quotidienne. Les instrumentistes du groupe ont réussi à jouer des morceaux riches en émotions.
She’Koyokh Quintet est formé de la chanteuse turque Çiğdem Aslan, qui se produit pour la deuxième fois au Maroc, de Susi Evans à la clarinette, Matt Bacon à la guitare, Zivorad Nikolic à l’accordéon et Christina Borgenstierna aux percussions. La star du groupe, Çiğdem Aslan, s'est distinguée par sa présence remarquable sur scène, ses capacités vocales lui permettant de chanter différentes notes musicales. La chanteuse a épaté le public par sa voix exceptionnelle lors de l’interprétation de ses chansons et n’a cessé d’inciter les festivaliers à interagir et à célébrer avec elle un spectacle unique dans un festival unique. Un public qui a répondu plus que présent à cet appel. Çiğdem Aslan a profité de cette interaction pour descendre de la scène et danser avec le public sur les rythmes de la musique turque.

Mardi 25 Juin 2019

Lu 509 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com