Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le climat et le développement durable ont désormais leur porte-voix au Maroc

L’AMCDD organise son premier congrès national à Marrakech




L’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD) organise son premier congrès national, du 6 au 7 mai 2017 à Marrakech. Quelque 360 congressistes des 12 régions du Royaume, représentant les 800 réseaux et associations de la société civile environnementale membres de l’alliance, participeront à ce congrès. On peut y voir à travers cet évènement la perspective de la plus grande plateforme de société civile environnementale au Maroc. Cela devrait permettre à l’AMCDD de jouer pleinement ses rôles constitutionnels, d’encadrement, de sensibilisation, de développement local et de démocratie participative afin de contribuer activement à l’élaboration, le suivi et l’évaluation des politiques publiques et territoriales, tout en restant ouvert aux autres dynamiques associatives régionales, nationales et internationales.
L’AMCDD, créée depuis plus de deux ans selon une approche participative, a pu grâce à sa coopération avec un certain nombre de partenaires, réaliser sa mission d’unifier les efforts de la société civile environnementale élargie, fédérer les 800 réseaux et associations membres qui la composent, et  qui ont gagné une grande crédibilité pour les efforts qu’ils fournissent depuis une vingtaine d’années,  améliorant en continu l’efficacité de leurs actions et projets pour la protection des ressources et des écosystèmes.
L’AMCDD a permis  grâce à un cadre organisationnel démocratique et souple,  de faire bénéficier ses membres d’un renforcement de capacités dans un certain nombre de domaines clés, leur permettre une participation exemplaire aux dernières COP 20, 21 et 22,  l’organisation d’activités diverses avec un certain nombre de dynamiques nationales et internationales, en plus de l’initiation d’ateliers de dialogue et de plaidoyer pour un certain nombre de causes environnementales, avec  plusieurs institutions et établissements publics nationaux et territoriaux, tout en démontrant une capacité d’adaptation et d’innovation qui leur ont permis de relever les différents défis.
Et à l’occasion de l’organisation de ce premier congrès national de l’AMCDD,  les samedi et dimanche 6 et 7 mai 2017, pour assurer la transition de son mode organisationnel et fonctionnel, ses projets et ses impacts vers le niveau professionnel escompté, en le dotant d’un cadre légal approprié qui répond aux exigences de cette phase, et instaurer des structures régionales et nationales de la plus grande plateforme environnementale efficace et ouverte sur les institutions et dynamiques nationales et internationales.

Jeudi 4 Mai 2017

Lu 598 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés