Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Sommet extraordinaire arabo-islamique apporte son soutien à la présidence du Comité Al Qods


Libé
Dimanche 12 Novembre 2023

Le Sommet extraordinaire arabo-islamique apporte son soutien à la présidence du Comité Al Qods
Le soutien aux efforts de la Présidence du Comité d’Al-Qods, au cœur de la résolution adoptée par le Sommet extraordinaire arabo-islamique de Riyad.

Les dirigeants des pays ayant pris part au Sommet extraordinaire arabo-islamique tenu samedi à Riyad ont affirmé leur soutien aux efforts déployés par le Comité d’Al-Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu Le glorifie.

Cet appui a été exprimé dans la mise en exergue, contenue dans la résolution sanctionnant les travaux de ce Sommet extraordinaire, des actions entreprises sur le terrain destinées à atténuer la souffrance des Maqdessis à cause de l’escalade que connaissent les territoires palestiniens occupés, ainsi qu’à encourager les habitants d’Al-Qods à résister et préserver le statut juridique et symbolique de cette ville sainte.

Par ailleurs, les dirigeants arabes et musulmans ont souligné la nécessité pour le Conseil de sécurité des Nations unies d’adopter une résolution urgente contraignante pour établir un cessez-le feu et mettre un terme, de manière immédiate, à l’agression israélienne contre le peuple palestinien, de telle sorte à garantir la protection des civils, lever le blocus imposé à la Bande de Gaza et permettre d’y acheminer les aides humanitaires et de secours urgentes de façon durable.
Ils ont averti que tout retard dans l’établissement d’un cessez-le-feu augmenterait les possibilités d’un élargissement du conflit sur le plan régional.

Le Royaume du Maroc, qui a présidé la session extraordinaire du Conseil de la Ligue au niveau des ministres des Affaires étrangères, tenue le 11 octobre dernier au Caire, avait mis en garde contre la poursuite de l’escalade dans la région qui pourrait étendre le périmètre des affrontements et alimenter le cycle de violence et de contre-violence, ce qui risque d'anéantir le reste des espoirs des peuples de la région d'instaurer une paix durable et globale.

Cette situation interpelle la communauté internationale et les puissances agissantes, ainsi que les membres permanents du Conseil de sécurité quant à l’efficacité de leur approche face à cette crise chronique.


Lu 466 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p