Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Sommet africain du Rotary international à Marrakech

Le rôle que peuvent jouer les rotariens en Afrique en tant qu’acteurs de la société civile




Plus de 750 leaders rotariens provenant de 50 pays africains mais aussi d’Australie, d’Amérique, d’Europe et d’Asie se sont réunis du 27 au 29 mars à Marrakech pour débattre du rôle que peut jouer le Rotary international en Afrique en tant qu’acteur de la société civile.
Réunis dans le cadre du 1er Sommet africain du Rotary international, un événement organisé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président d’honneur du Rotary au Maroc, les participants échangeront leurs points de vue concernant les défis régionaux et l’évolution du Rotary à l’échelle mondiale.
Lors de ce sommet organisé sous le thème "Le Rotary pour le développement durable en Afrique", les organisateurs on abordé les aspects économiques, sociaux et environnementaux relatifs aux six axes stratégiques du Rotary international et des actions qui en découlent et qui auront ainsi un impact réel sur l’Afrique.
Intervenant à la cérémonie d’ouverture de cette manifestation, le président international du Rotary, Ian Riseley, a souligné que le mouvement Rotary se développe à une grande vitesse en Afrique, appelant à intégrer davantage les jeunes Africains dans ce mouvement international, dont les membres aujourd’hui en Afrique s’élèvent à quelque 28.000 mais aspire à parvenir à 100.000 Rotariens.
M.Riseley a mis en relief les actions de ce mouvement en Afrique, qui est parvenu à aider à éradiquer la polio de ce continent malgré moult difficultés, relevant l’intention du Rotary de ne pas s’arrêter là mais, à aider à détecter et traiter d’autres maladies telles que les oreillons, la fièvre jaune et la fièvre Ebola.
"Nous sommes arrivés à un tournant décisif où nous devons nous réunir pour nous connaître, débattre de la situation de notre continent, du rôle que peut jouer le Rotary dans cette Afrique pleine de promesses mais aussi pour concevoir et construire une stratégie durable et établir une vision de ce que sera le Rotary africain de demain", a souligné, pour sa part, le gouverneur du District maghrébin 9010 de Rotary international, Dr. Abdelilah Lahlali.
Dans ce cadre, il a fait remarquer que le Rotary a une opportunité unique d’avoir un impact réel dans ce continent, notamment dans les domaines de la santé, la prévention contre les maladies, l’accès à l’eau, la promotion de la paix et la lutte contre l’analphabétisme.
Et de relever que le District maghrébin 9010 de Rotary international s’est inscrit dans la vision panafricaine Royale pour organiser pour la première fois cet événement d’envergure en Afrique. Ce Sommet verra l’organisation d’un forum des jeunes entrepreneurs africains. En marge, Ian Riseley plantera le dernier des 1.200.000 d’arbres, un challenge du District 9010 lancé avec les clubs Rotary du District. Le Rotary international se présente comme une organisation apolitique et ouverte qui encourage une haute éthique civique et professionnelle et œuvre pour faire progresser l'entente et la paix dans le monde.

Jeudi 29 Mars 2018

Lu 1038 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés