Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, un important marché pour Emirates


Il faudra près de deux ans à la compagnie pour regagner la pleine capacité de son réseau en Afrique



Le Royaume du Maroc représente un marché important pour Emirates sur le continent africain, a affirmé le directeur général de la compagnie au Maroc, Rashed Al Fajeer. “Le Maroc est un marché important pour Emirates en Afrique. La reprise de nos vols réguliers vers Casablanca témoigne de notre confiance dans cette destination et dans son fort potentiel de croissance, ainsi que notre engagement total à contribuer au développement du tourisme et du commerce dans le Royaume”, a souligné M. Al Fajeer dans une interview accordée à la MAP. La compagnie a, en effet, repris officiellement, depuis le 18 septembre dernier, ses services passagers, à raison de trois vols hebdomadaires, vers Casablanca, a rappelé M. Al Fajeer, faisant état d’une demande croissante pour la liaison Casablanca-Dubaï et une forte dynamique de l’activité de fret depuis la métropole. Abordant la place de l’Afrique dans la stratégie d’Emirates, M. Al Fajeer a qualifié le continent d’une “grande success story” pour la compagnie, réitérant son engagement à assurer des liaisons stratégiques entre l’Afrique et les marchés émergents d’Asie, du Moyen-Orient et d’Australie. “Nous avons œuvré pour que notre réseau retrouve ses niveaux d’avant-crise. En effet, depuis début octobre, nous desservons 20 destinations en Afrique, ce qui représente 90% de notre réseau africain d’avant Covid. Bien entendu, nous poursuivons nos efforts pour rétablir la fréquence de nos vols dans le continent et nous avons observé dans ce sens des signes encourageants d’une demande croissante vers ces destinations”, a t-il relevé, formant le souhait que le nombre de vols vers l’Afrique augmente dans les prochains mois afin d’offrir aux passagers d’Emirates une plus grande flexibilité et la possibilité de voyager vers un grand nombre de destinations internationales via le hub de Dubaï. Par ailleurs, le DG d’Emirates Maroc a estimé qu’il faudra près de deux ans afin que la compagnie regagne la pleine capacité de son réseau telle qu’elle a été en 2019. “J’espère que d’ici là, de nombreux pays auraient entièrement ouvert leurs frontières et assoupli les conditions d’entrée et que leurs économies retrouveraient leur normalité. Emirates exploitera ainsi pleinement son réseau et, espérons-le, avec autant de succès qu’auparavant”, a dit M. Al Fajeer. “Nous sommes pleinement engagés pour revenir prochainement aux niveaux d’avant la pandémie, au fur et à mesure que d’autres aéroports et villes rouvriront”, a-t-il souligné, ajoutant que la compagnie travaille en étroite collaboration avec les autorités internationales et locales pour reprendre progressivement et de manière responsable les activités de transport de passagers afin de répondre à la demande, tout en plaçant la santé et la sécurité de se

Libé
Lundi 26 Octobre 2020

Lu 300 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.