Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Le Maroc s ’invite en Australie à travers l’ exposition “De Fez à Casablanca ” de l’ artiste Cat Wilson


Libé
Mercredi 4 Novembre 2020

L’ Exposition artistique “de Fez à Casablanca” de l’artiste australienne Cat Wilson, connue pour ses travaux dans les domaines de la photographie et de la géométrie, s’est ouverte, cette semaine, au Musée “So Art” à Narooma, sur la Côte-Sud située à l’Etat de Nouvelle Galle du Sud en Australie. En cette période marquée par la pandémie venue interrompre toutes les activités liées à la vie culturelle, cette exposition, dans le respect des mesures sanitaires, a réussi à apporter la joie et le plaisir aux nombreux visiteurs, leur permettant de voyager au Royaume millénaire, grâce aux impressions cyanotypes ainsi qu’aux collages numériques inspirés de la période vécue par Cat Wilson au Royaume de 2014 à 2017. A l’occasion de l’inauguration de son exposition, Mme Wislon a indiqué qu’elle est attirée par les nouvelles technologies et les possibilités qu’elles offrent pour découvrir les aspects culturels et artistiques d’autres pays, tout en soulignant son admiration pour le processus méthodique de fabrication artisanale au Maroc. Cat Wilson a démontré à travers cette exposition qu’en plus de son riche patrimoine artistique et culturel, le Maroc est un pays qui se modernise rapidement. L’artiste considère Casablanca la capitale financière du Royaume, comme étant le fer de lance de cette tendance moderne tandis que Fez, capitale spirituelle, garde toujours ses aspects traditionnels. En utilisant des photographies se focalisant sur l’architecture de la capitale économique, influencée par son étude du “design” géométrique, l’artiste australienne utilise le collage numérique pour explorer ce mix entre le traditionnel et le moderne. Présenté comme une nouvelle façon de penser l’art, elle exprime sa vision artistique inspirée du Maroc où explosent de nouvelles formes et une nouvelle manière d’enseigner l’art. A travers ces œuvres, Cat Wilson illustre la beauté millénaire de l’artisanat, expression du patrimoine culturel, très riche et diversifié du Royaume et celle des objets- œuvres qu’elle présente qui émanent d’artisans-artistes. Attirée par le riche patrimoine artisanal du Royaume, Cat Wilson, ayant également étudié la conception géométrique islamique traditionnelle, a introduit des techniques artisanales dans ses travaux. Passionnée par les différents motifs islamiques traditionnels, l’artiste australienne a appris à les construire, en commençant par dessiner à la main et à imprimer des cyanotypes, l’une des plus anciennes formes de gravure photographique. Tout au long de cette semaine, Wilson animera un atelier au sein du Musée “So Art” où les participants apprendront à produire un objet artisanal traditionnel de Fès à l’aide d’une règle et d’une boussole. Elle essayera de les initier aux techniques utilisées au Royaume pour transformer cet objet en une pièce finie à l’aquarelle ou à la gouache.


Lu 536 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 10:22 Moga Festival de retour à Essaouira