Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc préside l'instance arabe des énergies renouvelables pour les deux prochaines années


Samedi 31 Août 2019

Le Maroc préside l'instance arabe des énergies renouvelables pour les deux prochaines années
Le Maroc a pris la présidence de l'instance arabe des énergies renouvelables pour les deux années à venir, en marge du 6è Forum international et 5è Forum arabe des énergies renouvelables, tenus les 27 et 28 août dans la capitale jordanienne.
Lors d'une cérémonie qui s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Maroc en Jordanie, Khalid Naciri, le ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah a fait part de son estime de la confiance renouvelée au Maroc pour conduire cette organisation, exprimant la détermination du Royaume à œuvrer pour consacrer la conscience et la connaissance de la culture des énergies renouvelables et l'efficacité dans l'utilisation des énergies dans les sociétés arabes, ainsi que la promotion des investissements pour contribuer au développement durable dans la région arabe.
L'Instance arabe des énergies renouvelables est une institution arabe qui assiste les sociétés arabes pour changer leur comportement et leur culture se rapportant à l'utilisation des énergies à travers la sensibilisation et l'action pour le transfert des technologies des énergies renouvelables et promouvoir l'efficacité énergétique dans le monde arabe, rappelle la MAP.
Parmi les objectifs de l'instance figurent notamment le transfert des technologies et la contribution à trouver des opportunités d'emploi dans le domaine des énergies renouvelables dans la région arabe. A cette occasion, le secrétaire général de l'Instance arabe pour les énergies renouvelables, Mohammed Al-Taani, a appelé les gouvernements arabes à se concentrer sur les petites et moyennes entreprises qui se lancent dans l’énergie renouvelable et à réduire leurs coûts de production, afin d’éviter les monopoles dans ce secteur.
Et d'ajouter que le nombre des voitures électriques dans le monde atteindrait plus de 300 millions voitures en 2040, et que le monde dépendrait des énergies renouvelables jusqu’à 70% en 2050, soulignant la nécessité pour le monde arabe d’investir 500 milliards de dollars dans les énergies renouvelables en 2040.


Lu 849 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS