Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc et la France soulignent la convergence de vues concernant plusieurs questions internationales

Nasser Bourita plaide pour une relation franco-marocaine adaptée à l'évolution du Royaume


Libé
Dimanche 18 Décembre 2022

Catherine Colonnam : La France a une position favorable, claire et constante au plan d'autonomie

Le Maroc et la France soulignent la convergence de vues concernant plusieurs questions internationales
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue française Catherine Colonna, ont mis l'accent sur la convergence de vues de Paris et de Rabat concernant plusieurs questions régionales et internationales.

Nasser Bourita et la ministre française de l'Europe et des Affaires étrangères ont eu des entretiens bilatéraux, vendredi à Rabat, avant de tenir un point de presse.

Les deux pays sont à l’unisson concernant les questions internationales, a relevé Mme Colonna lors du point de presse, notant que le partenariat bilatéral est un moteur dans le traitement des défis liés à des questions globales et à tout ce qui a trait au continent africain.

La ministre a ainsi fait état d’une forte convergence de vues entre le Maroc et la France concernant la lutte contre le changement climatique, l’amélioration de la sécurité dans le monde, les questions énergétiques, la croissance durable et inclusive, la lutte contre le terrorisme et la radicalisation, ainsi que les enjeux de transition écologique.

"Le Maroc joue un rôle majeur en Méditerranée et en Afrique", a-t-elle tenu à préciser.
Pour sa part, Nasser Bourita a indiqué que ses entretiens avec son homologue française ont été l’occasion d’évoquer plusieurs questions régionales, notamment au Sahel et en Afrique de l'ouest.

Après avoir rappelé les défis communs dans diverses régions du monde, le ministre a souligné la convergence de vues et la coordination concernant certaines questions liées à la région MENA, ainsi que celles concernant le continent africain.

Lors de la conférence de presse à l’issue de l’entretien entre Nasser Bourita et Catherine Colonna, le ministre marocain a plaidé pour une relation franco-marocaine rénovée et adaptée à l’évolution que le Royaume a connue, grâce à la vision éclairée de S.M le Roi Mohammed VI.

"Il y a le besoin de rénover et d'adapter cette relation bilatérale", a souligné Nasser Bourita.
Il a relevé, dans ce cadre, que grâce à la vision éclairée de S.M le Roi Mohammed VI, le Maroc a beaucoup évolué sur le plan interne, de même qu’il a renforcé son déploiement à l’international et a diversifié ses partenariats.

Cette évolution est un atout pour la relation entre le Maroc et la France, a ajouté le ministre, rappelant l’intérêt particulier que SM le Roi accorde à la relation authentique et ancrée avec la France.

Il a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance de cette rencontre avec son homologue française pour préparer les prochaines échéances, dont les réunions au plus haut niveau de l’Etat.
Nasser Bourita a aussi rappelé la solidité des relations diversifiées, mettant l’accent sur la volonté commune de les développer.

Pour sa part, la ministre française de l'Europe et des Affaires étrangères a réitéré la position de son pays "favorable au Maroc" concernant le plan marocain d’autonomie, une position, connue par les Marocains, que Paris a démontrée aux Nations unies au moment où elle était la "seule à vouloir faire progresser quelques idées".

"Concernant le plan marocain d’autonomie, notre position est favorable au Maroc. Nous l’avons démontré aux Nations unies même au moment où nous étions un peu seuls à vouloir faire progresser quelques idées", a dit la cheffe de la diplomatie française.

"La position de la France est claire et constante", a-t-elle dit, rappelant que son pays soutient les cessez-le-feu et les efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura.

"Nous souhaitons la reprise des négociations entre les parties en vue d’une solution juste et réaliste", a-t-elle ajouté, faisant part de la constance de la position de la France, en particulier celle concernant "le renouvellement du mandat de la Minurso, qui a été appréciée du Maroc".
"Nous ne changeons pas et le Maroc sait qu’il peut compter sur l’appui de la France", a-t-elle soutenu.


Lu 1479 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p